Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Alexandre Hollan, une vie commune avec les arbres

Ce film de 6 minutes  a été réalisé dans le cadre de l’exposition, tourné par Marnie Production pour Les Films d’Ici Méditerranée.cet homme libre, avec ravissement. C’est un fou à l’héroïsme tranquille qui a dessiné le même olivier tous les soirs durant dix ans, près de son mazet languedocien. Arpentant l’arrière-pays dans son complet-veston en velours, et chapeau de paille, et se posant devant le motif à la manière des anciens.a consacré sa vie à la recherche de « la vibration très fine », du mouvement perpétuel des arbres « jamais les mêmes d’une minute à l’autre ». Du tracé parfait qui doit être, pour lui, « chantant ».entre les arbres et lui, l’artiste hongrois installé depuis 1984 près de Gignac, a tiré une oeuvre importante dont il a fait une donation au musée Fabre, la plus importante en son nom : une centaine d’œuvres sur papier (fusain, acrylique, gouache) et des peintures.« L’invisible est visible », donation Alexandre Hollan, jusqu’au 10 mars 2019.

Le musée Fabre est ouvert tous les jours de 10h à 18h sauf le lundi.

Plein tarif : 7€.

www.muséefabre.fr

« Qu’est-ce qu’il a encore à me dire après tant d’années cet arbre ? »

Print Friendly, PDF & Email
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x