Le capital, splendeurs et ravages

CHRONIQUE THÉÂTRE. Retour décalé et poétique de Hélène Polsky et Céline Courtault Capelier, de « La religion du capital » mis en scène par Luc Sabot au Théâtre Jean Vilar, Montpellier. Hélène Polsky (écriture et voix), Céline Courtault Capelier (création « Capsule » images et montage)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *