Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le capital, splendeurs et ravages

CHRONIQUE THÉÂTRE. Retour décalé et poétique de Hélène Polsky et Céline Courtault Capelier, de « La religion du capital » mis en scène par Luc Sabot au Théâtre Jean Vilar, Montpellier. Hélène Polsky (écriture et voix), Céline Courtault Capelier (création « Capsule » images et montage)JTNDaWZyYW1lJTIwc3JjJTNEJTIyaHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cucG9kY2FzdGljcy5jb20lMkZwbGF5ZXIlMkZleHRlbmRlZCUyRjEwNTQlMkYzNTUwMiUyRiUyMiUyMGZyYW1lYm9yZGVyJTNEJTIyMCUyMiUyMGhlaWdodCUzRCUyMjIwMCUyMiUyMHdpZHRoJTNEJTIyMTAwJTI1JTIyJTIwc3R5bGUlM0QlMjJib3JkZXItcmFkaXVzJTNBJTIwMTBweCUzQiUyMiUzRSUzQyUyRmlmcmFtZSUzRQ==
Print Friendly, PDF & Email
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x