Edgar Morin se souvient

Print Friendly, PDF & Email

Grand témoin de l’histoire, le sociologue Edgar Morin, 98 ans, qui a choisi de vivre à Montpellier, publie « Les souvenirs viennent à ma rencontre » (Fayard).

Il a vécu la Résistance, les guerres d’Algérie, de Yougoslavie, du Moyen-Orient, connu des personnalités : artistes, écrivains, politiciens, de Cornelius Castoriadis à Ivan Illich. Le sociologue et philosophe Edgar Morin, de son vrai nom Edgar Nahoum, auteur de « La Méthode » (1977-2006) ou de « La Voie » (Fayard, 2011) revient sur sa vie, ses engagements et sa pensée dans « Les souvenirs viennent à ma rencontre (Fayard, 2019) ».
Edgar Morin parle de ses choix politiques, son engagement dans la guerre d’Espagne à 15 ans, son entrée dans la Résistance et au Parti communiste, évoque ce qu’il appelle « la grande illusion de Mai 68 », et, en matière d’écologie, cette notion qui lui tient à coeur : « notre Terre-Patrie « .

« Le plus important pour moi aujourd’hui, c’est la dimension poétique de la vie : la communion, la ferveur, l’admiration, l’amour que j’essaie de vivre pleinement. Ce sentiment poétique peut me rendre heureux ou malheureux parfois. Mais l’essentiel est là pour moi : parvenir à résister à la prose de la vie qui nous envahit de tous côtés – avec son lot de quantification, de calcul, de profit, d’asservissement à des règles de plus en plus contraignantes –et trouver la poésie de sa propre vie ».

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR