Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Une heure avec Jean-Luc Verna, artiste indisciplinaire

JTNDaWZyYW1lJTIwc3JjJTNEJTIyaHR0cHMlM0ElMkYlMkZ3d3cucG9kY2FzdGljcy5jb20lMkZwbGF5ZXIlMkZleHRlbmRlZCUyRjEwNTQlMkYzNTUwMSUyRiUyMiUyMGZyYW1lYm9yZGVyJTNEJTIyMCUyMiUyMGhlaWdodCUzRCUyMjIwMCUyMiUyMHdpZHRoJTNEJTIyMTAwJTI1JTIyJTIwc3R5bGUlM0QlMjJib3JkZXItcmFkaXVzJTNBJTIwMTBweCUzQiUyMiUzRSUzQyUyRmlmcmFtZSUzRSUwQQ==Écoutez l’interview réalisée dans le cadre de BOOM, le week-end de l’art contemporain à Montpellier, organisé par le MOCO et l’association LGDMAC du 6 au 8 septembre. À cette occasion, Clara est partie à la rencontre d’un artiste hors-norme mis à l’honneur à travers un concert de son groupe I Apologize au Rockstore, une exposition à la galerie mythique Iconoscope et une oeuvre exposée à La Panacée : le seul et l’unique Jean-Luc Verna. Découvrez un homme, un artiste, qui pendant une heure, dans le jardin de La Panacée, s’est livré sur son art poly-disciplinaire, sur sa vie et son passé douloureux niçois, sur ses conceptions du genre, sur ses aspirations et sa vision du monde, et cela avec son franc-parler et sa voix douce, sans filtre, à son image. Ce « vieux clown » ou « vieux poseur » comme il aime se nommer est un personnage hors du commun, un être extra-ordinaire qui aime enchanter le monde et le corriger afin de survivre à la noirceur de l’existence. Revivez cette rencontre, parsemée de captations du concert et vibrez au rythme des musiques de son groupe I Apologize !
Print Friendly, PDF & Email
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x