Un projet d’espace de co-working pour avocats à Montpellier

Elodie Manonviller a lancé une campagne de crowfunding pour aider à financer un projet inédit dans la région. Charismatique et joyeuse, cette jeune femme est une figure de la sphère digitale montpelliéraine et de la famille des entrepreneuses. Juriste, ex-clerc d’avocat, elle est devenue consultante en stratégie digitale.

La solitude de la profession

Elle porte une réflexion audacieuse : un espace de co-working pour avocats. L’idée lui est venue à la suite de la lecture du rapport HAERI confié en 2017 par Jean-Jacques Urvoas [à l’époque garde des Sceaux] à Kami Haeri, avocat au Barreau de Paris. Il révélait l’importance du sentiment de solitude dans la profession. « La commission estime à cet égard que la profession aurait intérêt à emprunter à certains secteurs particulièrement innovants des méthodes de travail et d’organisation professionnelle » préconisait ce rapport bien connu des avocats.

« Je dois au co-working ma réussite entrepreneuriale »

Les espaces de co-working, Elodie Manonviller les connaît bien. Elle leur doit beaucoup : « J’ai travaillé pendant 15 ans en cabinet d’avocats puis j’ai décidé de me reconvertir dans les métiers de la communication digitale. Pour mon passage de salariée à freelance, j’ai intégré un espace de coworking qui m’a permis de découvrir ce nouveau mode de travail collaboratif et innovant. J’ai découvert un tout autre monde que celui dans lequel j’avais vécu pendant de si nombreuses années. Je pense que je dois ma réussite entreprenariale à tout ce que cet espace m’a apporté« .

300 m2 à côté du palais de justice

Elle a trouvé un lieu pour l’incarner : un immense rez-de-chaussée de 300 m2 dans une maison de maître en plein coeur de l’écusson, tout près du palais de justice, organisé autour d’un patio de 60m2. Y seront aménagés -après rénovation- dix espaces de travail, deux salles de rendez-vous, une salle de réunion, une cuisine… Enthousiasmé par le projet, le propriétaire a renoncé à vendre le bien pour lui louer le tout.

Une révolution de palais

Réunir sous un même toit des avocats ? Ce serait une première dans la région. Et la 4ème structure au plan national après Lawco espace à Nantes, la pépinière du barreau de Paris et l’espace coworking du barreau de Lyon. Il faut convaincre : ultra réglementé, et individualiste, le métier n’est pas réputé pour sa culture du collectif. Ce sont les plus jeunes qui sont les plus facilement conquis par le projet d’Elodie Manonviller. Déjà plusieurs options ont été prises par de futurs « laworkers » selon son néologisme. « Le Monde du droit » et « La Gazette du Palais » ont salué la vista de la communicante montpelliéraine qui a lancé une campagne de crowfunding. A suivre…

https://fr.ulule.com/espace-coworking-avocats/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *