Au festival 34 Tours : le grand retour des Puppetmastaz

C’est la 15e édition du dispositif de repérage départemental 34 Tours. Un tremplin dédié à la musique et aux groupes émergents de l’Hérault dont le point d’orgue prend la forme d’un festival, au Sonambule à Gignac où se côtoient les lauréats et les têtes d’affiche. Cette année, c’est une dinguerie totale qui attend le public samedi : le retour des Puppetmastaz.

Le 34 Tours (comme on dit chez nous) est une de nos pépites locales pour la découverte de groupes émergents, grâce à la sélection de plusieurs lauréats par session, deux en l’occurrence pour cette édition : CLAW. (folk) et Lnour (hip-hop/soul). Chaque année, en sortie de résidence (6 jours entre de très bonnes mains dont celles du talenteux Cyril Douay – fondateur du groupe Poussin-), ils sont escortés par des musiciens confirmés, souvent de très haut vol d’ailleurs, ne soyons pas avare de compliments. Le 34 Tours c’est du solide, loin des tremplins factices qui pullulent un peu partout, mais ce n’est pas le sujet. L’info importante ici c’est la venue des Puppetmastaz ! Les marionnettes parmi les plus célèbres du monde (si si!) venues de Berlin. Des personnages qui rappent et font le show « comme un mélange entre Wu Tang Clan et le Muppet Show ».

Une histoire culte

C’est en 2003 que l’invasion commence avec l’album Creature Funk : une tuerie électro funk hip hop hybride (à base de ragga, de jazz, de ska même parfois) pour laquelle l’engouement est immédiat. Suivi en 2006 par l’opus Creature Shock Radio les Puppetmastaz consacre leur formule inédite et complètement déjantée (en boucle dans tous les lecteurs Mp3, début des années 2000 oblige). Les MC’s avancent masqués derrière les marionnettes à « leur effigie », chacune incarnant une bestiole au caractère bien trempé. Dans leurs productions on retrouve beaucoup de featuring dont des collaborations avec Chilly Gonzales, le Peuple de l’Herbe, Modeselktor, Smokey Joe and the kid, Mouse on Mars, Hippocampe Fou ou Soom T, entre autres. Le hip hop alternatif reprenait du poil de la bête sur le devant de la scène. Les marionnettes souhaitaient prendre le contrôle sur les humains et ce ne fut pas long pour afficher complet. En 2009, c’est le drame, le groupe annonce sa séparation, le « toyband » n’est plus.

Ci dessous : Pet Sound, le morceau cultissime.

 

Un concert inédit

Quelle joie donc, 10 ans plus tard, de retrouver le mystérieux crew avec un nouvel album et un nouveau spectacle dont ils ont seuls le secret. Sweet Sugar Rush est leur septième album. On y croise « de méchants vilains, de raviolis magiques, un braquage audacieux et des bonbons, des sucreries et du miel ». L’art de cultiver le mystère avec classe. C’est pourquoi le 34 Tours gâte le public en programment leur seule et unique date dans le sud côté Méditerranée à moins de 20€. C’est énorme.

34 Tours, un tremplin aux petits oignons

Et dans le cadre du 34 Tours, c’est une saveur toute particulière puisque c’est Lnour, lauréate 2019, qui ouvre le bal. Un mot encore sur les vainqueurs du 34 Tours. Claw, interprète d’une folk mélancolique suave, lance le coup d’envoi d’une soirée en apesanteur avec H. Burns et Yarol, la veille. Discret, lunaire et tourmenté, Claw plonge son auditoire dans un tourbillon d’émotions en clair obscur. Tandis qu’LNour cuisine une fusion où funk, hip hop, rap et chant s’émancipent sans frontière. Le 34 Tours prend soin des artistes émergents qu’il accompagne et ça se voit.

Claw + H. Burns + Yarol : vendredi 22 novembre à 20h – 12/15€

Lnour + Puppetmastaz : samedi 23 novembre à 20h – 12/15€

www.lesonambule.fr

 

Ci-dessous : « Tropical Storm » / LNour et « Side » / CLAW.

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *