Le montpelliérain Eric Ziegel invente le drone immersif

Eric Ziegel a mis au point un drone carréné, très léger, pouvant filmer en intérieur en imitant les grues de cinéma. 

Cet ingénieur montpelliérain aux mille vies [il a été longtemps cuisinier en Biélorussie] est aussi un filmmaker professionnel, passionné par les techniques de cinéma. Après avoir passé son brevet de pilote de drone, il y a 3 ans, il s’est lancé dans la construction d’un appareil hybride, qui se situe entre la prise de vue au sol de type Steadicam (il possède déjà cette Rolls avec une caméra de cinéma) et le film réalisé en altitude par drone. Son idée : « concevoir une caméra volante, légère et sûre avec la technique du drone« .

6 mètres de hauteur

Des mois de test sur le choix du moteur, des hélices, de la télécommande, des lunettes de vision du vol pour le pilotage et bien sûr, des caméras -en l’ocurence une Gopro- ont conduit à ce prototype portable qui permette des prises de vue « stabilisées et cinématiques à mi-hauteur, comme ce qu’on obtient avec une grue de cinéma« .
Son drone qui vole bas (à 6 mètres de hauteur au maximum) se faufile d’une pièce à l’autre en produisant de grands plans séquence comme au cinéma, sauf qu’il s’agit de petits films de 3,30mn correspondant à sa durée de vol. Il peut incliner la caméra en vol et créer des prises des vues inédites ou bien filmer avec deux caméras à la fois en un seul vol.
Il existait déjà des engins volants, entre caméra et drone susceptibles de passer dans des trous de souris. Ce sont les Cinewhoops, sortes de quad aérien avec des conduits qui protègent les hélices. Eric Ziegel y a jouté une stabilisation en mesure de produire des images utilisables par des professionnels et lui a donné le non dérivé de Steadywhoop.

1kg, 50km/h

Carréné, l’engin de 1 kilo, qui peut voler à 50km/heure, n’est pas dangereux, il peut voler à proximité des gens ou dans une foule. L’effet immersif et la qualité d’image sont bluffants, et donnent l’impression d’un tournage à gros budget ! L’appareil 100% français est vendu 1000 euros [sans caméra]. Facile à piloter, il est fourni avec un mode d’emploi et peut être manié par des amateurs.

https://www.steadywhoop.com/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *