L’Amazonie à l’honneur au MoCo

Après les collections japonaise et russe, voici : « Mecarõ. L’Amazonie dans la collection Petitgas ». La nouvelle exposition du MoCo dévoile l’importante collection privée sur l’Amazonie de Catherine Petitgas, collectionneuse française résidant à Londres.

Rencontrée à la Tate Gallery de Londres, quand Nicolas Bourriaud était conservateur en charge de l’art contemporain [elle était membre du board],  Catherine Petitgas est une « figure-clé de la reconnaissance de l’art contemporain d’Amérique Latine en Europe ». Sa collection, déjà vue en partie à Paris Photo et Art Paris, est montrée pour la première fois dans une institution muséale.

« Travaillant dans la finance, Catherine Petitgas a tout lâché pour se consacrer à sa collection en entamant des études d’histoire de l’art. Elle possède 900 pièces chez elle ! » commente le directeur du MoCo. Nous en verrons une centaine à Montpellier, dont de nombreuses peintures. Conçue au moment où l’Amazonie flambait, elle expose les artistes de 9 pays d’Amérique du Sud autour d’un même thème, métaphysique autant que géographique« .

Vernissage, le 5 mars à 18h30 au MO.CO. Hôtel des collections.

A la Une : « Férias de verão », Beatriz Milhazes, 2005 ©Clément Rougelot.

Ci dessous, les oeuvres de Andujar Garota, Manuela Ribadeneira, Erika Verzutti, Luis Zerbini, Nohemi Perez.  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *