Confinement : parlez-nous de chez vous !

Pendant ces semaines de confinement, notre rapport à « chez-nous » change, s’adapte, devient sécurisant ou au contraire, source d’angoisse. La Maison de l’Architecture Occitanie-Méditerranée nous invite à partager nos expériences sur ce rapport modifié au « chez soi ».

 

Et vous ? Comment vivez-vous votre habitat en ces semaines où votre lieu de vie est le seul auquel vous ayez accès ? Entre la cuisine devenue salle de classe, le salon-salle à manger-bureau parental, le balcon unique échappatoire vers l’extérieur quand on a la chance d’un avoir un, nul doute que les deux mois de confinement risquent de modifier profondément notre rapport à notre espace privé.

Pour la Maison de l’Architecture Occitanie-Méditerranée, association loi 1901 qui a pour but de sensibiliser et diffuser la culture architecturale auprès du grand public, le confinement veut qu’«on habite au même endroit que d’habitude, mais un peu autrement ! Ce confinement nous fait re-découvrir, nos « chez-nous », nos espaces-temps quotidiens avec un regard et des pratiques différentes.» D’où l’idée de lancer une réflexion à grande échelle sur une expérience à la fois collective et individuelle.

«Les retours récoltés seront pour les architectes et sociologues la base d’une réflexion sur l’habitat. Table ronde, exposition… apprenons de ce confinement pour améliorer ce qui viendra après», peut-on lire sur le site. Dessin, photo, texte, croquis, collage, montage, vidéo : tout support est accepté. La participation est simple, puisqu’il suffit d’envoyer le résultat de ses réflexions à une adresse mail (contact@maom.fr) qui répond également aux éventuelles questions. Cette action pourra être suivie sur les comptes Facebook et Instagram de la Maison de l’Architecture.

Inspirés ? Alors repoussez vos murs, et lancez-vous !

Pour en savoir plus : contact@maom.fr

 

ÊTES-VOUS ABONNÉ(E) A NOTRE NEWSLETTER ?
Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le faire en un clic, ici !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *