L’oeuvre de Sunra, superstar

Le street-artiste montpelliérain fait le buzz avec une oeuvre située rue Rebuffy, à Montpellier.

Le reportage qui lui a été consacré, hier, au JT de TF1, dans le cadre d’un tour d’Europe du street-art, a provoqué une flambée d’intérêt pour ce street-artiste reconnaissable à ses petits cœurs. Le geste de l’artiste pochoiriste est devenu sur les réseaux sociaux l’emblème de ce « Jour d’après », c’est son titre, en version humaniste.

La symbolique du cœur, universelle, naïve, poétique, que l’on retrouve au gré de mes visuels, contraste avec un monde riche en complexités dans lequel nous vivons« , souligne Sunra. « Mon idée est de créer un art positif, humaniste et de large utilité publique. Mes créations interpellent le spectateur et, de part leur taille humaine, créent une proximité avec celui-ci. L’utilisation du pochoir avec une palette de couleurs minimalistes, usuellement le noir et le blanc, me permettent d’exprimer une histoire qui se juxtapose au rouge vif du cœur, telle une estampe japonaise. J’aime m’inspirer d’artistes tels que Bansky, pionnier dans le monde du street-art, Basquiat et son monde coloré, naïf et très expressif ou encore Picasso et le modernisme de son trait. J’accorde à la musique également toute son importance et j’aime trouver essence dans le Hip Hop, la Soul, le Jazz, Oum Kalthoum ou la poésie avec Khalil Gibran.”

Son site, ici

 

ÊTES-VOUS ABONNÉ(E) A NOTRE NEWSLETTER ?
Si ce n’est pas le cas, vous pouvez le faire en un clic, ici !

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *