Culture en région : le temps de la mobilisation

Après deux mois de sidération, le monde culturel se mobilise. Plusieurs initiatives ont vu le jour : collectifs, pétitions, rencontres dont un rendez-vous des structures indépendantes, le 6 juin aux 13 Vents.

 

 

La culture a peiné à surmonter le choc du Covid. Durement impactés sur le plan financier, les acteurs culturels sont dans une période d’attente compliquée, sans visibilité sur leur reprise d’activité, et soumis à des demandes sanitaires assez incompatibles, en particulier avec le spectacle vivant. Les aides gouvernementales, notamment « l’année blanche » accordée aux Intermittents, sont loin de résoudre tous les problèmes. Le secteur culturel, qui représente 700 000 emplois en France, se voit contraint de regarder en face une situation dégradée dans un contexte budgétaire de plus en plus tendu, et à envisager de se reconfigurer, comme appelait à le faire un rapport de référence [le rapport Latarjet pour un débat national sur l’avenir du spectacle vivant/2004] qui insistait sur la nécessité de refondre le secteur dans le sens d’une plus grande inclusion sociale.

-L’Appel collectif en Occitanie, pour la refondation d’une politique publique de la culture
-C’est le plus ancien de tous ces mouvements. Fin avril, plus de 837 acteurs de la vie culturelle dans la Région Occitanie (structures et lieux pluridisciplinaires de production, de diffusion, de formation, d’insertion professionnelle, compagnies, artistes et techniciens indépendants) ont signé cet appel pour la refondation d’une politique publique de la culture.
« À l’heure où, dans notre région comme partout, expliquent les signataires, la crise sanitaire révèle les limites d’un modèle marchand appliqué à tous les secteurs d’activité, cet appel émanant d’acteurs et d’actrices de la culture en Occitanie, n’a pas pour but de réclamer sa part dans les décisions à venir, mais de prendre part aux réflexions collectives qui s’imposent ».

-L’Appel des indépendants
Initié à Lyon, et relayé à Montpellier par la Halle Tropisme, cette initiative réunit plus de 1000 structures culturelles et médias (c’est son originalité) dans 115 villes de France. Mille structures engagées dans tous les secteurs de la création et des médias : musiques, livre, arts visuels, numérique, arts de la scène, cinéma, magazines, radios, web, podcasts, photographie, graphisme, design… Des états généraux vont être organisés en septembre à Lyon à partir de consultations sur les territoires.
Le lien ici

-La rencontre des 13 Vents
Claire Engel, Fanny Rudelle, Vanessa Liautey, Julien Bouffier, Julien Guill : actrices, metteuses en scène, acteurs, metteurs en scène montpelliérains, ils sont à l’origine de cette invitation au dialogue, le 6 juin au Centre dramatique national.
« Nous faisons partie des compagnies indépendantes d’Occitanie. Nous entendons par «compagnies indépendantes» des structures qui ont des difficultés financières pour mener et déployer leurs démarches artistiques et de recherches.
Nous sommes inquiet·e·s. Car nous savons que penser, organiser et financer une refonte du secteur culturel français prendra du temps ; que les artistes pour lesquel·le·s elle devrait être envisagée se seront certainement trop marginalisé·e·s pour pouvoir en bénéficier. Nous étions jusqu’à présent absorbé·e·s, isolé·e·s dans nos recherches de solutions efficaces, rapides et à courts termes, pour assurer notre existence dans cette période extraordinaire.
En dialoguant ensemble, comme tous et toutes, via les plateformes dédiées pendant ce temps de confinement, nous avons pris l’initiative de cet appel, qui propose une invitation à nous rassembler de manière informelle afin de partager un état des lieux artistique de cette première période de confinement, et d’entendre comment nous nous projetons dans cette phase de déconfinement, qui nous prive d’un espace pour rencontrer le public »..
Contact : lacompagnieprovisoire@yahoo.fr

-Pétition pour sauver la culture de la France
Des accents gauliens pour Talaat El Singaby, directeur et fondateur du Festival « Les Internationales de la Guitare/Sud de France » qui est à l’origine d’une pétition adressée à l’Etat pour sauver la Culture de France.
« En plaçant la Culture dans son contexte socio-économique et intellectuel actuel, et en réfléchissant à l’avenir de ce secteur fragilisé en péril, cette pétition veut faire entendre une voix unique qui mêle des élus de la nation et du territoire, des professionnels de la culture, des festivals, des intermittents, des bénévoles, des passionnés et bien sûr, des citoyens, nos publics et nos partenaires tous convaincus de l’urgence de la situation. Nous demandons au gouvernement un plan massif, lisible, volontaire et urgent ; plan chiffré et inscrit dans le temps ».
Le lien ici

-Un festival des humanités
Fondateur de la revue de référence « Mouvement », le montpelliérain Jean-Marc Adolphe, après avoir fait acte de candidature pour la direction du Festival d’Avignon, selon lui sclérosé, lance un festival des humanités, avec un collectif d’une cinquantaine de personnes. A partir du 15 juillet 2020, il invite à « une constellation d’événements de durée et de taille variables, un peu partout sur le territoire, voire au-delà des frontières hexagonales, avec un même désir de rebattre les cartes, de faire cultures autrement ».
Une campagne de financement participatif a été lancée.
Le lien ici

 

Photo : Rencontre des arts de la scène en Méditerranée au CDN de Montpellier, en novembre 2019.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *