Shepard Fairey à l’Arbre blanc

Il ne sera pas présent à Montpellier mais c’est une belle sélection d’oeuvres de Shepard Fairey , alias Obey, qui est proposée à La Serre, la galerie d’art de L’Arbre blanc.

 

Après la grande exposition consacrée à l’artiste américain Shepard Fairey, en 2017 à PierresVives, la galerie d’art du promoteur Gilbert Ganivenq présente quelques toiles de ce géant américain de l’art urbain. Shepard Fairey, 50 ans, est un artiste graphique majeur et un activiste social, qui déplace singulièrement les lignes entre art contemporain et art commercial. Membre du mouvement Street Art, tout comme Keith Haring et Jean-Michel Basquiat avant lui, Fairey partage sa critique politique et sociale à travers des fresques, en partie dans les espaces publics. Son portrait emblématique Hope (2008) du candidat Barack Obama est probablement son œuvre la plus connue, avec la campagne Obey (1992). A L’Elysée, souvent visible sur les photos officielles, se trouve sa Marianne.

A l’Arbre blanc, l’exposition qui lui est consacrée [« Urban propaganda »] a pour ambition « de donner à voir l’évolution de sa pratique au fil de sa carrière et de mettre en lumière l’importance de ce dernier au sein du mouvement de l’art urbain mais plus largement dans la création artistique contemporaine ».

La Serre fait également découvrir l’œuvre de Vhils, un artiste lisboète avec lequel Shepard Fairey a réalisé plusieurs collaborations notamment American Dreamers, une fresque monumentale à Los Angeles où il vit, ci-dessus.

 

Jusqu’au 31 juillet à La serre – Espace l’Arbre Blanc – 1 Place Christophe Colomb à Montpellier
Tél. 04 48 79 84 70 – https://artetpatrimoine.art/
Ouvert du Mardi au Samedi 10.30 – 13.00 / 14.30 – 19.00

Ci-dessous, de gauche à droite, trois œuvres de Shepard Fairey, deux de Vhils.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *