New-York : la ville d’une révolution photographique

Du 7 octobre 2020 au 10 janvier 2021, le Pavillon populaire présente « The New York school show, les photographes de l’Ecole de New York 1936-1965 ». 22 artistes qui ont initié des révolutions formelles, en particulier la photo de rue.

 

C’est la première fois qu’est organisée en Europe une telle rétrospective sur ce mouvement photographique qui a bouleversé les codes du genre, à partir des années 30 au USA. Dans une Amérique engluée dans la dépression, c’est la naissance du photojournalisme soutenue par des magazines comme « Life » ou « Fortune », et dont les fondements sont à trouver dans les oeuvres de Walker Evans ou d’Henri Cartier-Bresson.

L’appellation de « New York School Photographs » a été créée par l’historienne américaine Jane Livingston au début des années 1990, pour rassembler ces casseurs de codes de la belle image, qui vont expérimenter la notion d’auteur, le regard subjectif, la fréquentation des autres disciplines artistiques contemporaines.

L’exposition montpelliéraine présente un ensemble de près de 160 tirages originaux (couleur et noir et blanc) des 22 photographes qui ont créé le New York photographique comme New York les a façonnés : Lisette Model, Diane Arbus, Robert Frank, Bruce Davidson, Ted Croner, Homer Page, Ruth Orkin, Don Donaghy, Morris Engel, Dave Heath, Sy Kattelson, Arthur Leipzig, Louis Faurer, William Gedney, Sid Grossman, William Klein, Saul Leiter, Leon Levinstein, Helen Levitt, Ben Shahn, David Vestal, Dan Weiner.

 

« The New-York school show – Les photographes de l’École de New York 1935-1965 », du 7 octobre 2020 au 10 janvier 2021, Pavillon Populaire-Espace d’art photographique de Montpellier.

Photos ci-dessous et de gauche à droite : Louis Faurer, David Vestal, Ruth Orkin, Arthur Leeipzig.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR