Michaël Delafosse : « Une ville doit être bienveillante avec ses artistes »

Deuxième extrait de la longue ITV accordée à LOKKO, le 23 septembre où le Maire de Montpellier dévoile sa boîte à outils culturelle. Horizontalité, écoute, pas de côté, hospitalité, lieux, résidences : voilà les mots-clés d’un mandat qui veut remettre les artistes au cœur de la cité.

 

On a beaucoup entendu le maire de Montpellier parler des artistes d’ici. Un angle de sa campagne culturelle plutôt raccord avec une véritable demande de considération, qui avait clairement émergé lors du débat LOKKO/Le D’OC en mars 2020.

Pour autant, ce discours paraissait teinté de souverainisme. On a frôlé dans certains discours de campagne le regard étroit voire discriminant sur ce qui n’est pas « d’ici ». Michaël Delafosse balaie la remarque en préférant parler de « souveraineté » et surtout d’ « hospitalité ».

Des mots-clés, des éléments de langage qui ont valeur d’indice et nous éclairent un peu même si on a encore du mal à voir clairement le projet derrière une générosité qui va ravir le monde culturel, d’ailleurs plutôt confiant. Auquel il a promis « des lieux » et « de l’écoute ».

La Ville n’imposera rien. Il n’y aura « pas de y a qu’à, de faut qu’on », mais une mise en commun des énergies. On peut remarquer que la virulence envers Nicolas Bourriaud, le directeur du MoCo [dans notre premier extrait] ne relève pas précisément de ce registre d’horizontalité apaisée.

On attend des acteurs de la culture des idées, de prendre part à « ce pas de côté », à cette invitation à changer de logiciel, à se réinventer. « Les idées : si ça ne vient pas, je les susciterai ! » a-t-il commenté.

Du côté des finances : « pas de baisse des crédits mais pas de nouvel équipement de prestige » a-t-il promis, presque à contre cœur. Là aussi, changement de logiciel. Il faudra « retrouver l’esprit pionnier du temps de la décentralisation » avec des méthodes moins coûteuses, et plus participatives. Le terme est à la mode : l’infusion culturelle devrait être la marque du mandat de Michaël Delafosse.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaire sur “Michaël Delafosse : « Une ville doit être bienveillante avec ses artistes »”

  • Avatar