Un doc étonnant sur la numérisation de l’Herbier de Montpellier

C’est un documentaire qu’on aime beaucoup : avec « L’herbier, des pétales aux pixels » qui a suivi la numérisation de ses ancestrales collections de plantes, Marie-Christine Fourneaux nous fait pénétrer dans l’Institut botanique, cette grande institution un peu négligée de Montpellier. A voir en replay sur France Occitanie.

 

 

Trois millions de planches

C’est un chiffre qu’on fait répéter : « presque 3 millions de planches » sont rangées dans ce lieu vétuste qui jouxte le jardin des Plantes. La petite équipe autour de la conservatrice Caroline Loup s’active depuis des années pour vérifier la possibilité de numériser chaque planche. La plus ancienne date de 1669. Certaines tombent en poussière. D’autres ont été rongées par des insectes ramenés des pays lointains, malgré le passage en surgélateurs à leur arrivée. Cette extraordinaire collection est constituée d’espèces venues du monde entier depuis 400 ans. Les grandes expéditions avaient aussi un objet scientifique comme celle du navigateur Bougainville, qui a donné son nom au Bougainvillier, parmi tant d’exemples. « Découvrir une planche, c’est comme un rideau qui se lève sur une scène de théâtre, commente la réalisatrice. C’est un voyage ».

50 « petites mains » pour préparer les plantes

Marie-Christine Fourneaux et son équipe ont aussi filmé la seconde étape : celle de la numérisation dans un entrepôt privé à Saint-Jean-de-Védas (Grahal). C’est le plus intéressant : une cinquantaine de femmes, de « petites mains », gants roses et blouses blanches préparent les plantes avant le « shooting au scanner ». Des couturières végétales recrutées pour cette mission dans le cadre d’un CDD de 3 ans. Elles les scotchent, les cousent, s’émerveillent. Clouées sur leurs feuilles jaunies, les plantes gardent leur splendeur. Elles sont autant d’oeuvres d’art, d’émouvantes broderies botaniques.

Des séquences viennent rythmer le suivi de l’aventure avec Francis Hallé : ce célèbre botaniste montpelliérain. On ne se lasse pas de ces récits de plantes qui communiquent entre elles par des messages gazeux pour prévenir de l’attaque d’animaux herbivores…

On peut voir le résultat sur la base de données de l’Institut botanique, ici.

Produit par les Films du Sud à Toulouse, ce documentaire a fait l’objet d’une audiodescription pour aveugles et non-voyants dont Marie-Christine Fourneaux est une des rares spécialistes en région.

Diffusé sur France 3 Occitanie le 26 octobre et depuis en replay, ici.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR