Des concerts dans des bulles :
une alternative ludique au Covid ?

Print Friendly, PDF & Email

Déjà habitué à cette pratique, le groupe américain psychédélique les Flaming Lips a donné deux concerts la semaine dernière avec une solution simple pour pallier au Covid-19 : les bulles en plastique. Respectant la distance minimum de sécurité, allier plaisir et crise sanitaire, c’est maintenant possible. Une solution à creuser ?

 

 

Les Flaming Lips donnaient déjà des concerts dans des bulles en plastique avant la crise sanitaire : le chanteur s’amusait à rouler sur les mains levées du public. Depuis 1983, le groupe est connu pour ses concerts hors-norme, totalement psychédéliques et déjantés.

Alors, au moment de la crise, une idée a germé dans l’esprit du leader, Wayne Coyne : pourquoi ne pas mettre le public dans des bulles ? Allier la sécurité et le plaisir d’aller à un concert, voilà la solution ! Les premiers vrais concert du genre ont été donnés les vendredi 22 et samedi 23 janvier 2021 au Criterion d’Oklahoma City. Le public devait se présenter 45 minutes avant, en vue du placement dans des sphères transparentes. Il avait à sa disposition deux pancartes, l’une pour aller aux toilettes, l’autre s’il faisait trop chaud dans la bulle. Agrémentées d’enceinte, et d’air frais, les bulles contenaient jusqu’à 3 personnes et faisaient un peu plus de 9 mètres carrés.

« J’aime le fait que l’on peut être aussi excité qu’on le souhaite, qu’on peut crier tant qu’on veut, on ne peut être infecté par la personne à côté de soi« , a commenté Wayne Coyne dans une interview à CNN en octobre. Au printemps, devant une trentaine de spectateurs, ils avaient déjà tenté l’expérience au Late Show de Stephen Colbert. Les Flaming Lips auraient-ils trouvé, sous une forme ludique, une nouvelle façon d’assister à des concerts en temps de Covid ?

 

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR