Le festival de Radio-France 2021 sous le signe
de la fête retrouvée

Print Friendly, PDF & Email

« Nous sommes prêts à faire la fête avec vous l’été prochain, plus résolus que jamais à retrouver la musique et les musiciens en liberté » : après une édition 2020 réduite, le festival de Radio-France annonce une édition 2021, du 10 au 30 juillet 2021, festive et pleine du désir de renouer avec le public. 155 concerts, 30 pianistes, 40 ensembles, 70 lieux dans toute la région dont le domaine d’O à Montpellier pour le jazz et les musiques du monde, le Corum bien sûr, haut-lieu du festival et un bal du 14 juillet dans un lieu qui reste à déterminer. En star et habituée : la bulgare Sonya Yoncheva (photo) en clôture, sous la baguette de son mari Domingo Hindoyan, Renaud Capuçon ou encore Bertrand Chamayou des habitués du festival, des étoiles montantes comme le jeune contre-ténor Jakub Josef Orlinski, le très attendu Bacchus de Jules Massenet ou la Sonate d’Elgar rarement jouée en France. Un petit bémol cependant : où sont les femmes ?

 

 

« Enfin nous allons nous retrouver, après ces trop longs mois d’épreuves. Enfin nous allons retrouver ces centaines de musiciens, d’artistes, d’artisans du spectacle, nous allons nous retrouver tous ensemble pour une grande fête de la Musique et de la Culture » : dans une newsletter envoyée ce jeudi matin, Jean-Pierre Rousseau se réjouit de cette édition 2021 après une programmation sous contrainte et très ressérée en 2020.

2021 réunit « la famille » du Festival. Des noms qui sont désormais familiers pour le public montpelliérain : les chefs Hervé Niquet, Santtu-Matias Rouvali, François-Xavier Roth, Cristian Măcelaru, Michael Schønwandt, Domingo Hindoyan, et des personnalités de la planète classique comme la bulgare Sonya Yoncheva, Renaud Capuçon, Nicholas Angelich, Michel Dalberto, Bertrand Chamayou, ou encore Félicien Brut, Thomas Enhco, Magic Malik et le quatuor Ellipsos.
Le festival donne sa chance dans les programmes de la journée aux « nouvelles étoiles » : Jakub Józef Orliński, Benjamin Grosvenor, Alexandre Kantorow, Yoav Levanon, Filippo Gorini, Thibaut Garcia, Maïlys Maronne ou Adriana Gonzalez.

Les grands concerts en soirée de l’Opéra-Berlioz

-Le 15 juillet : le Concert Spirituel avec Hervé Niquet à la direction. Au programme : Haendel/Coronation Anthems/Feux d’artifice royaux/Te Deum de Dettingen.
-Le 16 juillet : Renaud Capuçon au violon, Michel Dalberto au piano pour un programme Fauré/Elgar/Richard Strauss.
-Le 17 juillet : Nicholas Angelich au piano avec l’Orchestre National de Montpellier Occitanie et Michael Schønwandt à la direction. Au programme Verdi/Rachmaninov/Dallapiccola/Tchaïkovsky.
-Le 18 juillet : Adriana Gonzalez, soprano avec Thibaut Garcia, guitare et l’Orchestre Philharmonique de Radio France avec Santtu-Matias Rouvali à la direction pour un programme Romero/Ponce/Revueltas/Villa-Lobos.
-Le 19 juillet : Sol Gabetta au violoncelle avec Les Siècles de François-Xavier Roth à la direction. Au programme : Saint-Saëns/Concerto pour violoncelle n°1/Danse macabre/Phaëton/Le Rouet d’Omphale/La Jeunesse d’Hercule.
-Le 20 juillet : Bertrand Chamayou au piano avec l’Orchestre National de France et Cristian Măcelaru à la direction.
-Le 21 juillet : Félicien Brut à l’accordéon, Thibaut Garcia à la guitare, Thomas Enhco au piano, Jordan Victoria au violon et Edouard Macarez à la contrebasse pour un programme Piazzola et Enhco.
-Le 22 juillet : Sarah Aristidou, soprano avec l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée et Duncan Ward à la direction. Au programme : Hanna Kendall/Ravel/Berio/Louise-Farrenc.
-Le 24 juillet : Alexandre Kantorow au piano, Aurélien Pascal au violoncelle pour un programme Schumann/Brahms/Grieg/Jérôme Ducros.
-Le 26 juillet : « Bacchus » de Massenet en version concert avec Catherine Hunold, soprano, John Osborn, ténor, Virginie Verrez, mezzo-soprano, Nicolas Testé, baryton-basse, Jérôme Boutillier, baryton, Sébastien Droy, ténor, Florie Valiquette, soprano, Philippe Nicolas-Martin, baryton, Maëlle Mietton, comédienne, les Chœurs Radio Lettone et l’Opéra de Montpellier Orchestre National Montpellier Occitanie avec Michael Schønwandt à la direction.
-Le 27 juillet : Jakub Józef Orliński, contre-ténor dans « Il Pomo d’Oro » [Airs d’opéras baroques].
-Le 28 juillet : Benjamin Grosvenor au piano pour un programme Brahms/Schumann/Ginastera/Liszt/Ravel.
-Le 30 juillet : soirée de clôture avec une Carte blanche à Sonya Yoncheva, avec l’Orchestre National Montpellier Occitanie sous la direction de Domingo Hindoyan.

Également : une grande soirée, le 25 au domaine d’O avec les percussions de l’Orchestre National de France pour les « Pléïades » de Xenakis.

Dans la région

-« Leçons de Ténèbres » : un programme mémoriel avec des concerts dans sept des plus hauts lieux de patrimoine de l’Occitanie (Cahors, Conques, La Romieu, Montpellier, Narbonne, Perpignan, Saint-Lizier).
-Des temps forts au Mémorial du Camp de Rivesaltes, au nouveau musée Narbo Via de la Narbonne antique, à l’Abbaye de Valmagne avec le Festival de Thau, au Festival Musiques des Lumières de Sorèze, au nouveau Conservatoire de Montpellier.

La programmation en ligne : http://lefestival.eu/
Pour en savoir plus : info@lefestival.eu

En photo : Sonya Yoncheva © Javier del Real.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR