Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Le musée Fabre vandalisé par des militants anti-pass : la métropole envisage des poursuites

Le pire a été évité” : un communiqué de presse de la métropole a annoncé son intention de porter plainte après des actes de vandalisme sur le parvis, la porte et la plaque inaugurale du musée Fabre par des militants anti-pass sanitaire qui ont tenté de s’introduire dans l’établissement.

Un groupe de manifestants s’est dirigé vers le musée dans l’intention de s’introduire dans l’enceinte même de ce lieu de culture. Fort heureusement, grâce à la réactivité et au sang-froid du personnel, le musée a pu fermer ses portes à temps et le pire être évité, lorsque l’on songe aux œuvres inestimables présentes à l’intérieur” relate le communiqué. “Compte tenu du nombre de manifestants et de l’arrivée de nouveaux groupes hostiles, le musée a dû prendre la décision de ne pas rouvrir de l’après-midi. À la fin de l’incident, les équipes ont relevé de multiples dégradations sur les portes, les panneaux et le parvis, mentionnant clairement la mobilisation contre le passe sanitaire”.

Faute de pouvoir entrer dans le musée, les militants ont placé sur la porte et la plaque inaugurale du musée des auto-collants portant les mentions “No pass”, “Culture pour tous ou pour personne”, “Une dose deux doses thrombose”, “Pas d’apartheid”, “Pharmafia de la santé”, “Le courage est contagieux, continuez de résister”. Et tracé sur le parvis cette inscription : “Honte aux collabos”.

Le président de la Métropole Michaël Delafosse envisage de “déposer plainte après analyse précise des faits“. Ajoutant “en s’attaquant au musée Fabre, cette poignée de manifestants s’attaque au patrimoine de tous les Montpelliérains, viscéralement attachés à ce joyau culturel et historique.”

Print Friendly, PDF & Email
5 1 voter
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x