Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

A Montpellier, le grand rendez-vous avec l’Afrique

1000 représentants de 54 pays invités sans aucun chef d’état : en présence d’Emmanuel Macron, le Nouveau Sommet Afrique France qui a lieu ce 8 octobre à l’Arena Sud de France est celui de la société civile africaine. Du 5 au 10 octobre Africa Montpellier Festival propose une foule d’événements. Sur l’esplanade : la superbe série des Africains de Montpellier par Cédric Matet.

La jeunesse et tous les acteurs du changement sur le continent africain et en France au sein de la société civile” d’après la formule de l’Elysée sont invités à Montpellier. Start-ups, artistes, sportifs d’Afrique et de la diaspora seront présents dans le cadre de cette opération diplomatique inédite et assez audacieuse, préparée par l’historien du post-colonialisme Achille Mbembe qui tourne le dos aux vieux usages de la Françafrique en switchant les chefs d’état.

A Montpellier et dans la métropole, le Africa Montpellier Festival, animé par Vincent Cavaroc, propose “100 projets qui vont rythmer la ville durant 6 jours, avec comme point central l’Esplanade Charles de Gaulle. Musique, jeux vidéos, littérature, arts visuels, skate, bmx, littérature, gastronomie, breakdance, cinéma, mode, design… Nous saisissons la belle opportunité qui est donnée à Montpellier à travers l’accueil du Nouveau Sommet Afrique-France pour composer une programmation à 360° esquissant les contour d’un continent résolument tourné vers demain“.

Riders et DJ africains sur l’esplanade

Le Pavillon Populaire s’est spécialisé dans les Industries Créatives et culturelles, avec un focus particulier sur l’animation, le jeu vidéo et la photographie. Un événement inauguré le 5 octobre à 18h. Sur l’esplanade : un skate-park animé par le FISE avec des riders africains, des food-trucks africains ainsi qu’ “un grand pop-up store présentant les produits de designers, couturiers et autres jeunes créateurs africains, un espace disquaire ainsi qu’une programmation quotidienne de DJ set pensée par Piñata radio, de l’afrobeat à l’afro disco jusqu’à l’amapiano l’afro house ou le hip-hop“. Également des dessins de presse de Cartooning for peace, et un studio radio mobile.

Abdoulaye Konaté à l’espace Bagouet

Une série d’événements dans la ville ont été labellisés, depuis le mois de juin, dont la série de concerts du Peyrou de France 2. Toujours à l’affiche : la formidable expo sur la fondation béninoise Zinsou au MOCO et l’événement Abdoulaye Konaté (photo), un des artistes les plus importants de la scène artistique contemporaine africaine. Également l’Afrik’art Films Panafricain, salle Rabelais et une sélection proposée à l’Agora de la danse par Alex Moussa Sawadogo, directeur du Festival panafricain du cinéma et de la télévision (FESPACO) de Ouagadougou.

Les portraits des Africains de Montpellier

C’est un photographe en vue à Montpellier. Après les magnifiques “Allégories urbaines” sur des figures féminines de Montpellier, à l’espace Bagouet en 2019, puis une série récente sur les soignants du CHU, Cédric Matet a pris en photo des Africains de Montpellier : la juriste Adame Kante, l’avocat et ancien Ministre Cheick Sako, le chef d’entreprise Bertin Nahum (à la UNE), l’écrivain Abdelaziz Baraka Sakin, la photographe Hélène Jayet (dont on voit la main), la styliste Daniele Engele, la chanteuse-compositrice Emma Lamadji, le docteur Samir Jabert ou encore le musicien Imed Alibi. Cette nouvelle série, intitulée “Ce que nous sommes” été conçue avec l’artiste numérique Jane Kleis, déjà sa partenaire pour l’exposition “L’humain dans son jardin” au Jardin des plantes. Elle a été pensée comme des “portraits cartographiques”. Chaque invité, reçu dans un studio éphémère dans une salle de la tour de la Babote, a été longuement interviewé au sujet de ses géographies personnelles, souvent liées aux pays d’origine. C’est Jane Kleis qui s’est chargée d’un “off sonore” de la matière recueillie dont des extraits figurent sur les cartels des photos de l’esplanade. Chaque cliché a été pris face à l’objectif et ensuite traité sur fond noir avec un focus sur les bustes, les mains et les visages. “Il n’était pas question d’aborder frontalement l’exil de chacun ni le sujet sensible des origines. Le balancement entre les deux territoires s’est exprimé de manière souvent plus ténue et plus nuancée” expliquent Cédric Matet et Jane Kleis. Des “parcours intimes plus qu’identitaires” tient à souligner Cédric Matet, évitant les pièges de l’essentialisation.

Fatoumata Diabaté au Pavillon populaire

A l’intérieur du Pavillon populaire, la photographe malienne Fatoumata Diabaté, installée depuis peu à Montpellier, a installé un studio photographique mobile. Caroline Thirion expose ses photos sur Kinshasa, Cosmic Groove Airlines présente une exposition de 150 pochettes de disques originaux africains. Il y aura également des jeux vidéos africains et un plateau média avec des intervenants sur le sport ou le jeu vidéo en Afrique ainsi qu’une table ronde du Barreau de Montpellier sur les droits de l’homme.

Bombino au Rockstore

Les principaux rendez-vous : Bombino, le musicien touareg au Rockstore, le 6 octobre, le “Ciné groove Africa” au Corum le 7 octobre avec le grand pianiste de jazz éthiopien Cheick Tidiane Seck, suivi de deux comédies musicales africaines proposées par Cinemed, un Battle Afrique France réunissant mc’s africains et français à la halle Tropisme, le 8 enfin un “Africadelic Party” avec le groupe Fanga au Rockstore, le 9 octobre.

Pour en savoir plus, sur le Nouveau Sommet Afrique France, c’est ici

Sur Africa Montpellier Festival, ici

Print Friendly, PDF & Email
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x