Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

L’exposition solidaire de Banksy à Montpellier

Après Grigny, Montpellier accueille jusqu’au 17 octobre la collection privée Bansky Humanity Collection (240 pièces) dans les locaux de Luttopia, collectif de lutte contre la misère et la précarité. C’est gratuit mais des dons sont possibles, au profit de SOS Méditerranée.

C’est une collection privée. Celle d’un comédien français passionné par l’œuvre du légendaire street-artiste apparemment britannique, que la Banksy Modeste Collection, l’association Luttopia, et l’éditeur montpelliérain Anagraphis proposent au public de découvrir. Les œuvres regroupées -dessins, objets, et masques-  attestent des idéaux solidaires du street-artiste, personnage emblématique de la scène graffiti dont le seul nom est devenu gage de dénonciation et d’engagement social.

Le coup de cœur de Béru pour un inconnu

L’histoire commence en 2007 lorsque François Berardino, alias “Béru”, comédien français en déplacement à Londres, découvre par hasard l’étrange atelier d’un graffeur. Les deux hommes discutent et l’artiste propose au comédien de choisir deux dessins qui lui plaisent. Il repart avec deux petites sérigraphies sous le bras. « Des pas trop grandes, puisqu’il fallait que ça tienne dans son sac » commente Sophie Ursella, l’attachée de presse du projet. Quelques semaines plus tard, de retour en France, François Berardino rend visite à un ami et aperçoit, sur sa table basse, un gros ouvrage intitulé « Banksy ». Il le feuillette et découvre alors que ses deux lithographies sont l’œuvre de l’artiste. « Il ne savait pas qui était Banksy, ajoute Sophie Ursella. D’ailleurs, il ne sait toujours pas si l’homme qu’il a rencontré était l’artiste lui-même ou bien un collaborateur. »

Commence alors une réelle fascination de François Berardino pour Banksy, qui va collectionner les œuvres et reproductions de l’artiste, reconstituant au gré de ses découvertes, le parcours artistique du graffeur.

Le rôle d’Anagraphis, l’éditeur montpelliérain

Au fil des années et des trouvailles, la collection privée de François Berardino prend de l’ampleur. Le comédien possède plus de 200 œuvres et objets signés Banksy. Pour valoriser cette collection, « Béru » fait le choix de s’associer à un vieil ami Thierry Angles, fondateur d’Anagraphis, une maison d’édition de sérigraphies originales basée à Saint-Georges d’orques, Alexandre Ribeyrolles, directeur de l’association socio-culturelle La Constellation à Grigny et Natalie Pradelle, directrice de la Maison des Arts de Bagneux.

Ensemble, ils créent la société « Banksy Modest Collection ». Le but : permettre aux œuvres d’être vues par le plus grand public possible, gratuitement, dans le plus grand respect de l’ « esprit Banksy ».

Une première exposition à Grigny

Grigny, la ville la plus pauvre de France, accueille fin juin 2021 la première exposition de la collection de François Berardino. Les œuvres de « Banksy Humanité Collection » attirent plus de 6000 visiteurs. Si l’entrée est gratuite, les participations sont encouragées. Pour le prix de leur choix, les visiteurs peuvent ainsi repartir avec une affiche de l’exposition. Pour l’occasion, Anagraphis édite 150 sérigraphies issues d’un objet ou d’une œuvre de la collection présentée, vendues à 120€ la pièce.

A Montpellier, on verra la totalité de la collection comptant un masque créé et porté par Banksy pour protéger son anonymat, un ballon en plastique de son projet Dismaland, des sérigraphies, des posters, des planches de timbre, des t shirts , un coloriage distribué aux enfants palestiniens lors d’une “cérémonie d’excuses”, pendant le centenaire de la déclaration Balfour (lors de laquelle l’Angleterre déclara, en 1917, son soutient à l’établissement de l’état d’Israël), et des pochoirs de l’artiste…

Les visiteurs à Montpellier ont la possibilité de contribuer par des dons ou par l’achat de produits dérivés à alimenter les fonds de l’œuvre caritative SOS Méditerranée dont la dernière intervention en date a permis de sauver 376 migrants de la noyade.

Exposition, dans les nouveaux locaux de l’association Luttopia, situés au 88 bis avenue de Toulouse, jusqu’au 17 octobre, tous les jours. Scolaires et groupes de 9h30 à 11h00, pour le public : de 11h à 19h. Entrée libre
Pour les réservations en groupes : banksy.luttopia@gmail.com

Le mercredi 13 octobre, le collectionneur Béru sera présent ainsi que Philippe Rio, maire de Grigny, nommé récemment “meilleur maire du monde” par la City Mayors Foundation, un groupe de réflexion international sur la gouvernance à l’échelle des villes, qui remet cette distinction tous les deux ans.

Photos Laurence Godart

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x