Arts

39 posts

Florence Obrecht et Axel Pahlavi, la famille en peinture

Plus de quinze ans que Florence Obrecht et Axel Pahlavi s’aiment et créent (aussi) une œuvre commune, dans laquelle leur couple, leurs enfants et leur vie de famille servent parfois de matière. Dérangeant et intrigant.

MoCo : pourquoi tant de haine ?

Le MoCo cristallise les attaques durant cette campagne électorale, souvent violentes, parfois irrationnelles. A tel point que Nicolas Bourriaud a pensé partir si son projet était « dénaturé ». Pourquoi ? Décryptage des malheurs d’un projet ambitieux pris au piège de la politique.

Tropisme, le retour

« Si on ne se réinvente pas, tous nos lieux et collectifs vont mourir ». La Halle Tropisme se déconfine à pas comptés. Plusieurs rendez-vous physiques sont proposés, notamment des petits formats de danse avec Mathilde Monnier et une grande soirée électro en live.

L’Amazonie à l’honneur au MoCo

Après les collections japonaise et russe, voici : « Mecarõ. L’Amazonie dans la collection Petitgas ». La nouvelle exposition du MoCo dévoile l’importante collection privée sur l’Amazonie de Catherine Petitgas, collectionneuse française résidant à Londres.

Quel art à construire sur les ruines du monde ?

Née de la collaboration avec la Biennale d’art contemporain d’Istanbul, « Permafrost, les formes du désastre » invite des artistes à évoquer l’urgence climatique et la sinistre litanie des maux contemporains. Pas follement joyeux, mais troublant et intéressant.

Le greenwashing ironique de Stephan Barron à la gare

Pourfendeur de l’art écologique, l’artiste montpelliérain Stephan Barron installe actuellement une oeuvre lumineuse de 2 x 120 x 5 mètres en vert fluorescent sur les vitres des locaux commerciaux sous le parking de la gare de Montpellier, à découvrir côté ville et des voies de trains. Illuminée la nuit en lumière noire, elle sera visible du 20 janvier au 20 février.

Valie Export, pionnière retenue dans son passé

L’artiste autrichienne a eu un rôle capital dans la performance féministe et la déconstruction de la représentation. L’exposition du Pavillon populaire la piège dans une approche excessivement académique

Une heure avec Jean-Luc Verna

Dessinateur, photographe, acteur, sculpteur, danseur, chorégraphe, auteur et chanteur, c’est bien avec Jean-Luc Verna que j’avais rendez-vous. Un grand gaillard tatoué jusqu’au bout du nez, chaîne au coup et tee-shirt provocateur, un punk au grand coeur et aux convictions fortes.

Les idées plaisirs de LOKKO pour vos virées de l’été

Les concerts du MRAC de Sérignan, la Terrasse des sens au Mercure, la Ferme marine des Aresquiers, le Discopathe et le Popular Brewing à Montpellier, La Grange au Causse de la Selle, Les Acoustiques de la Peyrière, Le Musée à ciel ouvert de Sète, les Estivales de Villeneuve-lès-Maguelone : on recommande !

Événement : « 30 ans de graffiti à Montpellier »

Les 10 et 11 août, quais du Verdanson, la galerie Nicolas Xavier organise un événement pour fêter les trois décennies d’activités de son fondateur, Nicolas Callu, sur la scène du graffiti montpelliérain. Une vingtaine d’artistes sont invités à peindre en live aux quais du Verdanson.

GRAND ENTRETIEN AVEC NICOLAS BOURRIAUD, DIRECTEUR DU MOCO

Se sent-il montpelliérain ? Comment a-t-il convaincu l’empereur japonais de la mode à prêter des œuvres au MoCo ? Comment compte-t-il convaincre un large public ? A l’occasion de l’ouverture (ce 29 juin) du MoCo, le nouveau centre d’art de Montpellier et projet-phare du mandat Saurel, son directeur Nicolas Bourriaud a reçu Lokko.

L’empereur de la mode japonais à l’ouverture du MoCo

Yasuharu Ishikawa, le jeune et cool homme d'affaires japonais, numéro deux derrière Uniqlo,  a prêté sa collection au nouveau centre d'art montpelliérain, le MoCo, qui ouvre ce samedi 29 juin à 11h. Une trentaine d’œuvres qui relèvent de l'art conceptuel des années 60 à nos jours et ont laissé une [...]

LA FEMME ASSISE DE LILI REYNAUD DEWAR DÉCAPITÉE

Cette femme assise en pleine rue était l'une des 100 œuvres les plus photographiées de la Zat 2019, qui préfigure l'ouverture du MoCo, le centre d'art contemporain, le 29 juin. Sa tête a été littéralement enlevée, laissant un tronc assis sur le sol. Structure en aluminium, réalisée par la prestigieuse artiste grenobloise [...]

CÉDRIC MATET ET LES 7 MONTPELLIÉRAINES

Byzance et les primitifs italiens ont inspiré Cédric Matet pour ses portraits de 7 montpelliéraines : Dorota Anderszewska, Nathalie Guez, Valérie Rigau, Isabelle HIRSCHY, Sophie Mazas, Katia Vidic. A voir salle Bagouet.

Romain Laurendeau, lauréat du prix Images Singulières

Le Grand Prix ISEM 2019 a été attribué à l’unanimité à Romain Laurendeau pour son projet « Génération Mister Nice Guy : une jeunesse palestinienne sous emprise » traitant des ravages du cannabis de synthèse auprès des jeunes habitants des territoires occupés.

100 artistes pour la nouvelle ZAT

Du 8 juin au 28 juillet, la ZAT 2019 sera artistique : 125 artistes investiront le centre-ville pour « la plus grande exposition à ciel ouvert d’Europe » préfigurant l’ouverture du MoCo, le 29 juin.