Société

97 articles

« Nous sommes coincés à Singapour dans un jour sans fin »

Sophie* vit et travaille à Singapour depuis trois ans. Après quelques années en Suisse, elle et sa famille se sont établis dans la Suisse de l’Asie, ville-état prise pour modèle de réactivité et de lutte contre la pandémie… Mais début avril, le vent a tourné et un confinement très strict s’est mis en place. Un récit glaçant.

« Le virus va balayer grand nombre de compagnies »

Laurent Cazanave est acteur, auteur, metteur en scène, directeur artistique de La Compagnie « La Passée » et « La Passée production ».  Il vit à Sèvres en région parisienne. Il raconte l’impact du confinement dans l’économie, les productions de sa compagnie et sa vie de travailleur dans le monde du théâtre.

Le festival de Radio-France annulé

Le plus important des festivals montpelliérains se résout à renoncer à son édition 2020, après avoir envisagé plusieurs scénarios pour éviter une annulation pure et simple. Une partie des concerts est reportée en 2021. Les organisateurs réfléchissent à produire un « Festival autrement » sur les réseaux sociaux et un festival « light » avec de vrais concerts.

« Ne pas avoir peur, accepter, lâcher prise »

Auteure, actrice et intervenante de théâtre française, Marion Madelénat part régulièrement travailler à l’étranger, dans le réseau de la Francophonie : Asie et Afrique. Pour LOKKO, elle raconte son confinement comme une invitation à voyager à l’intérieur de soi et évoque l’impact du Covid dans le monde culturel francophone qu’elle fréquente.

Confinement : parlez-nous de chez vous !

Pendant ces deux mois de confinement, notre rapport à « chez-nous » change, s’adapte, devient sécurisant ou au contraire, source d’angoisse. La Maison de l’Architecture Occitanie-Méditerranée nous invite à partager nos expériences sur ce rapport modifié au « chez soi ».

Le festival Montpellier Danse reporté à l’automne

C’était une certitude après le discours télévisé du chef de l’Etat, hier soir, interdisant les festivals jusqu’au 15 juillet. Programmé du 20 juin au 8 juillet, Montpellier Danse, qui devait fêter ses 40 ans, est annulé. Un communiqué vient de le confirmer, que nous publions intégralement. Triste anniversaire.

Vers une annulation de Montpellier Danse et Radio-France ?

Programmés du 20 juin au 8 juillet pour le festival international Montpellier Danse, du 10 au 30 juillet pour le festival de Radio-France, on voit mal comment ces deux manifestations-phare de l’été montpelliérain pourraient avoir lieu après les propos d’Emmanuel Macron, hier soir. Le festival de Radio-France réfléchit à une formule « adaptée ». Silence radio du côté de la danse.

Amour et confinement, la sitcom de Matthieu Penchinat

Matthieu Penchinat, comédien, clown, metteur-en-scène issu de l’ENSAD de Montpellier, vu à la TV dans « On n’demande qu’à en rire » et dans deux spectacles de Philippe Découflé, « Contact » et « Panorama ». Créateur de 2 one-man-shows et de pastilles drolatiques sur le confinement, l’humoriste confie à LOKKO un texte sur Humour et Covid, ainsi que l’une de ces désopilantes capsules sur le confinement. D’autres à voir en cliquant.

Le Printemps des Comédiens est annulé

Alors que le festival d’Avignon -dont il est devenu le challenger en France-  s’accroche pour se maintenir, l’édition 2020 du festival, qui devait démarrer le 29 mai, est annulée. Même si on le pressentait, c’est un choc. Dans une ITV récente à LOKKO, Jean Varela laissait entendre les difficultés pour préparer le festival, l’annulation des répétitions de certaines co-productions européennes, et, déjà, le renoncement à la production participative de Rimini Protokoll. Nous publions l’intégralité du communiqué du Printemps des Comédiens.

Le Diable Vauvert offre ses best-sellers

A notre dossier spécial des offres culturelles numériques s’ajoute un nouveau venu : les éditions Au Diable Vauvert. 30 livres sont offerts à la lecture notamment un best-seller : « Le Liseur du 6h27 » de Jean-Paul Didierlaurent ou des titres de l’auteur-culte de SF, Pierre Bordage.

« Qu’est-ce que ça veut dire confiné ? »

Renaud Semper nous a confié ce texte « Sans titre comme sans papier » dans lequel il évoque un moment passé avec un Malien rencontré dans le cadre de sa dernière création, « Cartographies (im)possibles » qui donnait la scène à six réfugiés ivoiriens et guinéens vivant depuis peu dans les PO.