LE GROOVE DE L’EMPEREUR et NINA ATTAL au Rockstore

Chargement de la carte…

Date/heure
Date(s) - 13/06/2019
19 h 30 min - 23 h 15 min

Emplacement
Rockstore

Catégories


🎶Venez célébrer l’esprit doux et funky de la ville ! 🎶

 

Nina Attal Music
Funk Soul Hip Hop (Paris)
Second album « Jump » – 07.09.2019

Le Groove de l’Empereur
Hip Hop Jazz Funk (Montpellier)
Premier album Le Groove de l’Empereur 17.05.2019

BILLETTERIE :
• Digitick: https://urlz.fr/9X8t
• Fnac: https://urlz.fr/9X8r
• Yoot: https://urlz.fr/9X8s

Pré ventes : 17 euros (hors frais de location)
Sur place : 20 euros

Le Groove de l’Empereur
Issu de la rencontre de trois musiciens jazz d’un dj et d’un MC. Pur produit de l’émulation culturelle que connaît Montpellier, le son du Groove s’est affiné de cave en cave pour trouver sa formule entre hip hop old school, jazz et funk. Polymorphe, toujours en mouvement, le Groove de l’empereur se caractérise par son efficacité en live, une section rythmique au cordeau et des MC de haute voltige.

Pour son premier album éponyme, le Groove de l’Empereur pose les bases de son univers artistique: un monde fictif post-apocalyptique dans lequel le groupe se fraye un chemin, rencontrant de nombreux MC’s comme autant de personnages sur le bord de la route. À mesure que le groupe avance, les ambiances sont changeantes, les influences diverses : du jazz funk de Roy Hargrove au rock de Rage Against the Machine, en passant par le Hip Hop Old School de A Tribe Called Quest… Un synthèse de genre à la manière de Gorillaz. Pur produit de l’émulation culturelle de Montpellier, les morceaux du Groove de l’Empereur se sont affinés de cave en cave, en concerts sur les scènes régionales pour finalement se fixer sur ce premier album, enregistré live pour restituer l’énergie communicative du groupe.

Sortie de l’album « Le Groove de l’Empereur » : 17.05.2019
chez M.A.D pour [PIAS] France

À écouter par ici : https://urlz.fr/9X8p
Clip « APPARITION » : https://urlz.fr/9A3h
Instagram : https://urlz.fr/9A3m

Nina Attal Music
C’est à 18 ans à peine que NINA ATTAL déboule sur la scène française, armée de la totalité des prix du tremplin national de Blues sur Seine, qu’elle a raflés à l’unanimité, du jamais vu !
Elle intègre immédiatement le catalogue de Nueva Onda (son tourneur encore aujourd’hui) séduit par la détermination de cette petite gamine atypique à la voix puissante et au jeu de guitare inspiré.

Dès lors, elle ne cessera de tourner, en France, au Québec (dont la grande scène du Festival de Jazz de Montréal en 2012), en Allemagne et en Suisse où sa carrière se développe en parallèle.

La scène est sa maison. Sa raison d’être est de faire ce métier. Avec près de 500 concerts à son actif, Nina est devenue une véritable bête de scène, à l’énergie contagieuse. Le public ne s’y trompe pas, puisqu’il finit toujours conquis, captivé, séduit par tant de présence et de générosité. Au-delà de son talent pour la musique, Nina a cette capacité à rassembler un public très différent, de tout âge, du mélomane au néophyte. Pour preuve, Norbert Krief (Trust) l’adore et vient jouer en guest lors d’un concert, Marc Cerrone l’a choisie pour l’accompagner sur la scène du Festival de Jazz de Montreux, Nile Rodgers tombe sous le charme lorsqu’elle fait ses premières parties au point d’être à l’origine de l’enregistrement de son deuxième album « Wha » à New York en 2014, Adam Turner alias Beat Assailant collabore régulièrement avec elle ainsi que Benjamin Siksou (ils forment un duo sur un morceau de ce nouvel opus),elle enflamme le Trianon alors que Electro Deluxe l’invite à partager la scène et DJ Greem, membre de C2C, lui propose de remixer un de ses titres. Bref, sa famille musicale est vaste et elle compte l’étendre encore grâce à ce nouvel album, son troisième, JUMP.

Nina est une artiste indé qui n’a attendu personne pour prendre en main son destin d’artiste. Elle trace sa route et prouve qu’il n’y a pas que la voie royale pour arriver à ses fins.

Les chemins de traverse mènent aussi à la scène, même si pour cela il faut se muer en chef d’entreprise et déployer beaucoup plus d’énergie et ne rien lâcher. Aujourd’hui, son nouveau crew est constitué en grande partie des membres de sa famille, qui sont déjà des professionnels aguerris et reconnus, hormis son jeune frère pour qui ce sont les débuts.
JUMP est un album plus personnel où Nina n’a plus peur de se dévoiler, d’évoquer des sujets qui la touchent, elle si pudique, qui a longtemps lutté contre une timidité paralysante. Elle y évoque l’histoire de sa famille, ses rêves, elle parle de ses combats et plus largement celui des femmes, de la protection de la planète.Le style musical de Nina évolue harmonieusement au fil du temps. Auteure, compositrice, inspirée depuis toujours par le Rhythm and blues et le groove de la musique afro-américaine, elle en définit aujourd’hui ses propres contours, emprunte son propre chemin, mélange ses propres ingrédients pour nous en livrer une version singulière, actuelle, brute et incisive, flirtant avec le hip hop et plus que jamais accompagnée de sa guitare.