Le grand rendez-vous féministe Magdalena

Carte non disponible

Date/heure
Date(s) - 30/09/2019 - 12/10/2019
Toute la journée

Catégories


Magdalena Project est un réseau international de femmes artistes qui depuis 30 ans traverse les frontières et les générations pour s’entraider, transmettre et se nourrir par la pratique artistique, la circulation et confrontation d’idées, le partage des cultures. Un événement organisé par le Théâtre de la Remise.

Quatre ans après la première édition en France, à Montpellier, le réseau (artistes, chercheuses, militantes) revient poser ses valises pour une dizaine de jours. « Au-delà de la présentation de spectacles dans les différents théâtres partenaires avec qui nous concevons les soirées, expliquent les organisateurs, le réseau va investir l’espace public, l’Université, les Maisons Pour Tous, le cinéma Utopia, l’ENSAD, l’ESAT artistique et culturel La Bulle Bleue – ADPEP34. C’est ainsi que nous pensons la construction et la réalisation de magdalena, dans l’appropriation et la possibilité offerte à chacun de proposer, d’inventer une coopération.

Donner la parole à celles qui par des engagements hors normes dans leur pays agissent et croient en la puissance de l’art, proposer au public des formes nouvelles et inattendues, poser la question de l’émancipation collective et individuelle, donner de l’espoir par le partage d’expériences concrètes, se rassembler pour créer une plateforme collective de travail, voilà nos ambitions et nos rêves, voilà magdalena« .

Les deux mots, visible et invisible, vont traverser la semaine comme thématique, à l’œuvre dans toutes formes de création mais aussi comme enjeu d’avenir et d’advenir de nos sociétés.

Visible – invisible, comme le jour va avec la nuit, la mémoire avec l’oubli, le féminin avec le masculin, le champ et le hors-champ – indissociables l’un de l’autre.

—-

TEMPS FORTS à MONTPELLIER

Lundi 30 septembre

19:30   HALLE TROPISME

-MadaM #2 Faire le Mur – Ou comment faire le Mur sans passer la nuit au poste ?
Conception Hélène Soulié / Texte Marie Dilasser / avec Mounya Boudiaf et Eloïse Bouton
En ville, ou en rase campagne. Greffer. Se planquer. Poser . Poser son « blaze ». Faire du « vandale », faire un « whole car », un « panel ». Occuper l’espace public. Gagner des territoires.

Mardi 1er octobre

18:30   GALERIE INSOLENTIA

-Les Nouveaux mythes
Une exposition de Rossella Genovese et Mama Prassinos
Dans le cadre de l’ouverture de l’exposition, Mama Prassinos lira un extrait d’Ismène de Carole Fréchette.
Tous les jours de 14h à 19h, jusqu’au 12 octobre.

20:30   MAISON POUR TOUS GEORGE SAND

-Ce que je n’ai pas dit : création et jeu Amaranta Osorio
Performance multidisciplinaire qui met en lumière les hontes et les traumatismes liés au corps de la femme, les injonctions esthétiques et les abus de langage pour dépasser les préjugés et nous parler d’égalité.

Mercredi 2 octobre

19:00   MAISON POUR TOUS MARIE CURIE

-Déambulation photographique
Karine Granger
-Midi nous le dira de Joséphine Chaffin / Mise en espace Marion Coutarel / Lecture Iona Borg
10 juin 2017 : Najda Kermarrec, dix-huit ans, en attendant la réponse de la Commission de sélection des jeunes espoirs de foot, se filme avec son téléphone et réalise une vidéo, « My future self » : elle s’adresse à la Najda qu’elle sera en 2027.

Vendredi 4 octobre

20:00   DOMAINE D’O

-Elles – choeur de Femmes
Ensemble vocal féminin – CRR MontpellieR 3M / direction Caroline Comola
Des œuvres de toutes époques composées par des femmes, ou par des hommes qui parlent des femmes.

20:30

-Impromptu théâtral
Cie SupeRlune / Texte Joséphine Chaffin / Jeu Clément Carabédian, Joséphine Chaffin
La Cie Superlune invite à un vagabondage autour de couples d’artistes, réels ou fantasmés.

21:00
-Exposition Marc Ginot
Photos autour de la création de Guérillères ordinaires / Cie les Grisettes
-Impétueuse M.
Elsa de Caudin, Quentin Guichard, Clément de Caudin (projection, 17mn)
-Witch
Margot Clavel (projection, 10mn)

21:45
Guérillères ordinaires 
Texte Magali Mougel / Mise en scène Anna Zamore / Cie Les Grisettes
Trois poèmes dramatiques, trois monologues féminins, trois femmes victimes de violences patriarcales, qui cherchent comment s’en sortir. Au fur et à mesure, elles vont gagner en puissance et entrer en résistance.

Samedi 5 octobre

18:00   THÉÂTRE LA VISTA – LA CHAPELLE

-Pink ! de Azyadé Bascunana et Sophie Lequenne / Cie la Chouette Blanche
Une fiction inspirée de témoignages de femmes gitanes suite à une résidence de territoire de plusieurs mois à la Cité Gély.

Lundi 7 octobre

19:00   LA BULLE BLEUE

Ouverture de Magdalena

19:30
-Maguelone Vidal : Now 

Musicienne, performeuse et conceptrice de spectacles vivants, Maguelone Vidal explore les relations poétiques
et sensorielles entre le corps et le son. Elle poursuit ce travail avec Now : comment entrer dans la musique et
dans le corps de la parole ?
Conception, composition et interprétation Maguelone Vidal – chorégraphie et interprétation Lorenzo Dallai

20:00
-Brigitte Négro & la Bulle Bleue : Le bal
[performance chorégraphique de 30mn suivie d’un bal] Univers musical : Mathias Beyler
Avec des comédien·ne·s de la Bulle Bleue
Revisiter l’univers du bal à travers différents morceaux musicaux, différents états de corps et états de danse qui ont
marqué nos mémoires collectives.

Mardi 8 octobre

19:15   LA VIGNETTE/UNIVERSITE PAUL VALERY
Uta Gebert : Solace
Un enfant erre dans un lieu sans nom. Une forêt, une zone, un désert fait de bois sec, d’apparitions, de silences, de
chuchotements. Solace nous plonge aux confins de nos imaginations. Uta Gebert – figure du renouveau de l’art de la
marionnette – construit avec minutie un langage sans parole où la scène s’expose comme lieu de contemplation et de
perception extrême, par une approche plastique et expérimentale du travail scénique.

20:30
Stückthéâtre : Malgré tout, il y avait cette clarté 
Librement adapté de Anna Seghers – Mise en scène Maxime Chazalet
C’était une journée particulièrement belle et douce, où l’amitié semblait acquise et indestructible pour ce groupe de
jeunes filles d’une quinzaine d’années parti en excursion scolaire. Mais ce souvenir entre en collision avec ce que sont
devenues ces femmes, les décisions qu’elles ont prises, pendant la Première et la Deuxième Guerre Mondiale. Aux
souvenirs radieux d’une sortie scolaire, se heurte la mémoire d’une double trahison : politique et amicale.

20:30
Julie Benegmos : Après l’oubli
A l’aide d’un tirage au bingo, Julie fait plonger le spectateur dans ses souvenirs d’enfance vécue aux côtés de ses deux
grands-parents, rescapés de la Shoah. D’un souvenir à l’autre, d’un hasard à l’autre, le spectateur reconstitue peu à peu la petite et la grande histoire. Chaque récit pose question sur le devoir de mémoire à l’ère des nouvelles technologies et d’Instagram.
Mise en scène Julie Benegmos et Marion Coutarel

Mercredi 9 octobre

18:30   PIERRES VIVES
-Désiré Davids : Transit
La déconstruction de l’idée de voyage intérieur passe par l’action de traverser ou d’enjamber un lieu, ou des émotions. Entre espace littéral et espace cérébral, la danseuse et chorégraphe sud-africaine tente de transmettre, traduire, transformer ou transgresser des images quotidiennes devenues translucides, mais qui font partie de nos souvenirs.
Chorégraphie et interprétation Désiré Davids

20:00   THÉÂTRE JEAN VILAR

-Alima Hamel : Médéa Mountains
Chanteuse, musicienne et poétesse, Alima Hamel livre une parole autobiographique puissante pour raconter son histoire familiale qui croise celle de la guerre civile en Algérie. Elle rend hommage à ses sœurs délaissées dans la petite ville montagnarde de Médéa, berceau des massacres de la décennie noire. Aurélien Bory imagine un dispositif original qui l’aide à sinuer dans les méandres de sa mémoire.

Jeudi 10 octobre

18:30   THÉÂTRE DES 13 VENTS

-Sonia Ristic & Laurence Courtois : « Le ciel commence au ras du sol »  
Exploration. Racines. État des lieux. Ailes. elles. quel est notre horizon en tant que femmes artistes ?
À partir d’un corpus de textes de Sonia Ristic, et de trois jours de laboratoire avec un groupe d’artistes qui aura questionné, discuté de, improvisé sur, écrit et lu autour de la place de la femme artiste, Sonia Ristic et Laurence Courtois proposeront une restitution de ce bref et intense travail de recherche, entre la scène et le son.

20:00
-Nathalie Garraud & Olivier Saccomano : La beauté du geste 
Création des co-dirigeants du CDN.
La scène est au milieu, blanche comme une feuille. elle coupe le public en deux parties égales. Les acteurs se préparent à entrer, à faire défiler les rôles, à coudre les silhouettes du temps, à sonder les forces en présence. Une pièce s’engage. Ils y jouent les forces de l’ordre, des CRS : exercices, gestes simples et métaphysiques de l’ordre à maintenir, jusqu’à ce que la pensée dérape. Si bien qu’un procès les attend, avec témoins et magistrats, un procès où théâtre et jugement s’exposent l’un à l’autre, un procès où les acteurs, faute de comparaître, combinent encore les apparences.

Vendredi 11 octobre

de 14:00 à 18:00   CHAI DU TERRAL
Nouveaux projets !
Les spectateurs sont invités à déambuler dans les salles du château et les coins inattendus du parc pour découvrir des
propositions courtes, expérimentations, essences de spectacles à venir, et plonger au cœur des processus de création.

EXPOSITION
[visible toute la journée / vernissage à 18:00] -Christine Masduraud : le beau danger
À la croisée du savoir-faire ancestral de la broderie et du fonctionnement psychique, de l’inconscient, des rêves.

21:30
Claire Engel, Laurent Rojol, Jean-Christophe Sirven : concert sexiste mixte

Samedi 12 octobre

16:00   THÉÂTRE DU HANGAR & MAISON LOUIS JOUVET – ENSAD
Jusqu’à minuit, des artistes proposent des créations, installations immersives, conférences performées et autres imprévus nés de l’agitation créatrice de la semaine, dans les trois salles du tout nouveau Théâtre du
Hangar (ENSAD) et dans l’espace public.

 

TABLES RONDES

Le 10 octobre aux 13 VENTS (CDN) à 14h30

-« De l’art comme militantisme ou du militantisme comme art »

Des artistes invité·e·s de disciplines et de cultures différentes s’exprimeront sur la façon dont une démarche artistique politiquement engagée naît et grandit, sur la singulière intrication entre art et action politique. Elles interrogeront la notion d’artivisme. Discussion modérée par Joanne Clavel (Chargée de recherche au CNRS)

-« Des utopies concrètes : expériences partagées de lieux et festivals »

Avec Delphine Maurel (La Bulle Bleue-Montpellier), Teresa Ricou (Le Châpito-Lisbonne), Anne Morel (Festival égale
à égal – Poitiers), Alessia Ubaldini (Chouftouhonna – Tunis). Il s’agira d’exposer en quoi ces espaces de mutualisation, de coopération, de fabrication, de convivialité, fondés sur le croisement de modes sociaux et culturels, réinventent l

-« Entre virtuel et incarné, quelles innovations sociales et écologiques ? »

Annie Abrahams (France), Helen Varley Jamieson (Allemagne-Nouvelle-Zélande) évoqueront les cyberperformances et l’impact des nouvelles technologies sur l’environnement ; Muriel Piqué (France) présentera Compose & Danse, une application web interactive et participative, dédiée à la mise en partage des processus de création et de composition de la danse ; Lucille Calmel (Belgique) exposera son projet de recherche « performance & animaux-création interespèces » (soutenu par le Fonds national de la recherche scientifique en art en Belgique).

-La représentation du corps féminin dans la sphère publique

Pour une réhabilitation d’un corps sujet, matériau, champ de bataille et laboratoire. Quels modes d’apparition et quels statuts du corps féminin dans l’espace public ? Qu’en est-il du corps masculin ? La nudité dans l’espace public fait-elle toujours événement ? Des universitaires et des artistes mettront en partage ces questions.


 

 

 

 

 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *