Le Royaume Uni des seventies sous l’oeil de Homer Sykes

Chargement de la carte…

Date/heure
Date(s) - 18/09/2020 - 31/10/2020
15 h 00 min - 18 h 00 min

Emplacement
Maison de l'Image Documentaire

Catégories


Mineurs, adolescents, catholiques d’Irlande du Nord, usines, bars : c’est un photographe trop mal connu dont le travail est présenté dans cette exposition qui retrace les vingt premières années de sa carrière à arpenter un Royaume-Uni en crise.

Initialement programmée dans le cadre de la douzième édition du rendez-vous de la photographie documentaire ImageSingulières, annulée pour cause de crise sanitaire, l’exposition de Homer Sykes s’inscrit dans la saison culturelle 2020-2021 de la MID.

« England : The Way We Were 1968-1983 » retrace les vingt premières années de la carrière d’Homer Sykes : deux décennies qui furent pour lui une véritable immersion dans le quotidien, le folklore et les mutations d’un Royaume-Uni en crise, dans une société en proie au doute qui se réinvente à travers une culture pop-rock.

Homer Sykes fait partie de la talentueuse génération de photographes britanniques tels que Martin Parr, Chris Killip, Graham Smith, Chris Steel Perkins ou encore Tony Ray-Jones ; une génération qui, d’emblée, envisage la photographie en termes de style et fait valoir des choix esthétiques, à mi-chemin entre information et création. 

En 1977, il publie son premier livre Once a Year – Some Traditional Bristish Customs qui illustre et répertorie les fêtes et les cérémonies d’une époque où l’identité britannique est en perte de repères. L’auteur n’affiche aucune perplexité ni discours moralisateur. Les pauvres, les humiliés mais aussi la classe dirigeante britannique apparaissent ici sous un même regard bienveillant, une même approche visant à montrer des comportements dans des situations banales ou incongrues : les rues, les lieux de travail, les boîtes de nuits, les moments d’attentes ou d’introspections, les repas, les fêtes trop arrosées, etc. Mais la juxtaposition d’images issues de ces deux mondes permet à elle seule de percevoir le gouffre qui les sépare et de comprendre les raisons d’un malaise social qui s’installe alors en Grande-Bretagne. »

Michael Houlette

Exposition ouverte du mardi au vendredi de 15h à 18H, le samedi de 15h à 19h

Entrée libre et gratuite

Le site

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *