Les agités du lokkal ?

Lokko repère et soutient les initiatives locales dans la culture et la société à Montpellier et dans la région.

Jamais l’échelle des territoires n’a semblé aussi pertinente. Lokko est la caisse de résonance de leurs mutations fertiles. Un journal “qui contraste avec la pluie acide des médias du net” pour reprendre l’expression d’une lectrice, fort de la conviction que les nouveaux médias s’inventent aujourd’hui à la marge. 

Journaliste expérimentée, passionnée par le numérique, je me suis lancée dans une nouvelle aventure professionnelle en m’entourant de personnes lokkomotivées : développeur web, journalistes, auteurs, photographe, consultant en écologie, informaticien, animatrice radio, politiste, photographe, étudiants, blogueurs, communicants, community manager…

Collaborent ou ont collaboré : Bertrand Jarry, Lionel Navarro, Clara Mure, Nadya Charvet, Alisse Pritchett, Ambre Prevost-Henebelle, Hélène Bertrand-Féline, Adrien Reyne, Elodie Manonviller, Cristobal Desconnets, Corinne Hyafil, Céline Courtault-Capelier, Céline Cauvi, Fabien Soldevila, Jean de Laguionie, Laurent Mallet, Gérard Mayen, Thierry Gausserand, Soidafia Thoueny, Enzo Hebili, Françoise Garcia, Jérémy Aliot, Aucun Sens Y, Anna Perra, Guihem Dorandeu, Christophe Serra, Jordan Elgrably, Véronica Liccardi, Raphaël Pons, Hélène Polsky, Romain Thouy, Eléonore Solé, Eve Tsirigotaki, Raphaël Pons, François Abbe.

LE LOCAL ET LE GLOBAL A PORTÉE DE CLICS

Pure-player fabriqué à Montpellier, LOKKO est naturellement un support libéré des frontières géographiques, borne cardinale de la presse en région.

A L’AFFÛT DE TOUT CE QUI INNOVE

LOKKO parle de culture mais avec les outils du moment. A l’affût de tout ce qui revitalise, renouvelle, redéfinit la création et la vie en société en contribuant à sa manière à déplacer les centres géographiques d’influence (vers le sud !).

UN MÉDIA KOLLABORATIF

Cette mutation de la presse en ligne locale n’a de sens que si elle permet de refonder l’interactivité avec les lecteurs. Un agenda partagé par les utilisateurs (une appli à venir), une opération de valorisation de vos archives personnelles (photos) pour animer un blog dédié aux patrimoines familiaux, un blog étudiant et un Hub des créateurs qui permettra à chacun de déposer des productions sur tous supports (image son, texte) : LOKKO travaille à ces idées après avoir lancé son Guide des lieux d’Occitanie inversé (c’est vous qui le faites).

HYBRIDE ET CRÉATIF

LOKKO écrit la presse locale 2.0 avec une large boîte à outils et réalise un alliage entre longs articles à l’écriture soignée, et de nouveaux formats .

TRANSDISCIPLINAIRE

Il réunit des journalistes mais plus globalement des créatifs : vidéastes, blogueurs, photographes, makers, développeurs, intellectuels, communicants…

QUI LIT LOKKO ?

LOKKO embrasse des catégories très larges et disparates de lecteurs. Et se méfie des profilages ou autres “personae”. Nos contenus, nos différents partenariats et l’accélération de la bascule numérique nous permettent d’englober des communautés différentes les unes des autres de manière ouverte et transgénérationnelle.

SON MODÈLE ÉCONOMIQUE ?

Le choix de l’indépendance pousse à l’imagination. Tournant le dos aux ressources habituelles de la presse en région, LOKKO a opté pour un contenu publicitaire de haute qualité au sein de son BRAND STUDIO où sont conçus actuellement des micro-documentaires sur des libraires de la région et des films sur le patrimoine par drone immersif (contact@lokko.fr).

POUR NOUS SOUTENIR

Nous vous proposons de soutenir LOKKO en prenant des abonnements de soutien à 2€ par mois minimum ou 50€ par an minimum ! C’est ici !

https://www.okpal.com/soutenez-lokko-webmagazine-culture-et-innovation/#/

Valérie Hernandez, directrice de publication