Le Printemps des Comédiens gagne des étoiles

Mise en ligne ce vendredi 15 février du pré-programme du Printemps des Comédiens. Isabelle Adjani en invitée de marque, des stars du théâtre européen, le meilleur du jeune théâtre français, cirque et musiques. De plus en plus attendue, la programmation de Jean Varela va encore déclencher des superlatifs. La comparaison avec Avignon est à nouveau dans les esprits. Sans le même budget… Quelques pistes pour vous aider à choisir.

Grand théâtre européen

« L’édition 2019 met en lumière la vitalité de la scène Européenne qui connaît un renouveau extraordinaire, d’une grande diversité dramaturgique et thématique » souligne Jean Varela. Le Printemps offre les premières françaises de deux grandes signatures désormais fidèles de la manifestation montpelliéraine.

SIMON McBURNEY
Il avait marqué les esprits à Montpellier avec « The Encounter » [du théâtre immersif en son binaural], Simon Mc Burney est de retour avec « La Cerisaie » de Tchekhov avec l’Internationaal Theater Amsterdam, une des plus grandes compagnies européennes, dirigée par Ivo van Hove.

FRANK CASTORF
Des habits XVIIIe sous des perruques de hard-rocker : géant du théâtre allemand, Frank Castorf, longtemps directeur de la Volksbühne, salle mythique de Berlin, présente un Don Juan à sa manière. L’une des affiches les plus excitantes du printemps.

Jeune théâtre français

« Depuis une dizaine d’années, toute une nouvelle génération d’artistes anticonformistes, novateurs, engagés, exubérants, bouscule les codes et les genres pour affirmer des écritures scéniques, aussi riches que singulières » explique Jean Varela, qui a fait de Montpellier un puissant relai de la création hexagonale.

CYRIL TESTE
C’est le spectacle d’ouverture : « Opening Night » du cinéaste-culte américain John Cassavetes mis en scène par Cyril Teste, actuellement en tournée. Le metteur en scène, qui a fait ses premières armes au Printemps des Comédiens (il avait candidaté à la direction de l’Ecole d’art dramatique de Montpellier) est devenu hype. Son « Festen » a été un succès public et critique. Sur scène : Isabelle Adjani dans le rôle d’une actrice tourmentée.

JULIEN GOSSELIN
Julien Gosselin présentera « Le marteau et la faucille », troisième partie de sa trilogie autour du romancier américain Don deLilo, vue l’an dernier au festival d’Avignon. La compression en une heure d’un spectacle de neuf heures. Spécialiste des adaptations littéraires, on lui doit une version très réussie des « Particules élémentaires » de Michel Houellebecq.

SYLVAIN CREUZEVAULT
Le plus politique de cette jeune garde, Sylvain Creuzevault propose « Banquet capital » : une variation singulière autour du « Capital » de Karl Marx.

JEAN BELLORINI
Grand amateur de littérature, Jean Bellorini, en prenant le contre-pied de la densité de « La Recherche », s’intéresse aux duos de l’oeuvre de Proust. Petits formats pour œuvre majeure.

DAVID LESCOT
Création spéciale Printemps des Comédiens pour David Lescot, le quadra de la bande de trentenaires évoqués ci-dessus, avec une comédie musicale sous le titre « Une femme se déplace ». Portrait de femme en quête de sens.

PASCAL RAMBERT
On lui doit une inoubliable « Clôture de l’amour » (intense face à face amoureux), homme de théâtre proche du corps, de la danse, Pascal Rambert, vétéran de cette scène française réunie à Montpellier, propose une ode à la jeunesse dans « Mont Vérité » avec le chorégraphe Rachid Ouramdane.

Cirque contemporain

Des valeurs sûres : Julien Candy, époustouflant jongleur d’assiettes, pour un solo, Yohann Bourgeois, le poète du trampoline et les virtuoses québécois des 7 Doigts de la main.

2 (1)

Musique baroque

Nec plus ultra français de la musique baroque française, les Musiciens du Louvre et leur chef Marc Minkowski, par ailleurs directeur général de l’Opéra de Bordeaux, sont associés à Jérôme Deschamps pour un Molière sans lequel le Printemps des Comédiens serait inconcevable. Le metteur en scène coiffe aussi le bonnet de M.Jourdain.

Danse contemporaine

« La maison », la dernière création de Christian Rizzo, directeur du Centre chorégraphique de Montpellier.
« Les danseurs, famille protéiforme, habitent une architecture qui joue à multiplier les points de vue. Petite communauté tactile, perpétuellement en quête de la manière d’être ensemble, mais où chacun négocie sans cesse son rapport avec l’espace vide, vibrant d’histoires et d’avenir« .
Au programme de Montpellier Danse en co-production avec le Festival Printemps des Comédiens.

Ouverture de la billetterie au public jeudi 18 avril. Cet avant-programme est susceptible de modifications. Le programme définitif avec dates, lieux, horaires et tarifs, sera disponible vers le 20 mars 2019.

 

PHOTOS, de haut en bas :

-« La cerisaie » de Tchekhov, mise en scène de Simon McBurney, @Jan Versweyveld.

-« Don Juan » mise en scène de Frank Castorf, @Mathias Horn.

-« Opening Night » avec Isabelle Adjani, mise en scène de Cyril Teste, @Simon Gosselin.  Photo prise lors de la lecture du texte à la Villa Cavrois, dans le cadre de Monuments en mouvement, février 2018.

-Les Musiciens du Louvre, @DR.

 

  • www.printempsdescomediens.com