Dessin animé des Fées spéciales pour enfants sourds : le pilote

Comme annoncé le 25 septembre dernier dans Lokko, voici le pilote de la future série des Fées Spéciales, « Les Vérités ». Un dessin animé pour sourds, mais pas exclusivement. Interview de Sophie Marron, co-gérante de la SCOP Les Fées Spéciales, et coordinatrice du projet.

Guilhem Garcin et Marthe Delaporte à la réalisation, Léa Cluzel, auteure graphique, Des’L et la Compagnie ON OFF pour l'expertise technique.

« Les Vérités », m’explique Sophie Marron, co-gérante de la SCOP Les Fées Spéciales, et coordinatrice du projet depuis le début, « c’est d’abord une histoire de rencontres ».

Rencontre entre Carlos Carreras, gérant de la SCOP Des’L, et Marie Lamothe tous deux interprètes en LSF, membre du collectif d’artistes Deux Poings et Virginie Guilminot, alors gérante des Fées Spéciales. Rencontre avec un auteur, Antonio Rodriguez Yuste. Rencontre avec un comédien sourd, Anthony Guyon, de la compagnie ON OFF.

Toutes ces rencontres ont permis la mise en marche d’un projet ambitieux pour Les Fées Spéciales : réaliser un film visible et compréhensible par des personnes sourdes et entendantes, pas forcément françaises, en utilisant du texte, des couleurs, des idées, des images et des signes. Avec une volonté de ne pas axer ce projet sur une approche « handicap » mais bien sur une approche socio-linguistique. Et il s’avère que c’est un véritable défi technique et artistique.

Pour pouvoir atteindre ces objectifs, il a été nécessaire de mettre en place un processus de création très innovant.

Du 3 au 5 juillet 2018, le studio d’animation Les Fées Spéciales a accueilli, lors d’une première résidence, Manon et Célia deux élèves sourdes de CM1 de la classe bilingue (langue des signes française (LSF) / français écrit) de l’école Paul Blét de Poitiers,  des membres du collectif Deux Poings, Anthony Guyon, un comédien sourd de la compagnie ON OFF et bien sur toute l’équipe des Fées spéciales prévue sur le projet.

Trois jours pour réaliser à quel point l’animation et la langue des signes ont des points communs : en langue des signes, celui qui raconte commence toujours par poser le décor, puis il incarne, tour à tour, les personnages qui participent à l’action.

Avant la résidence, les deux élèves, âgées de 9 ans, avaient travaillé avec leurs institutrices les textes de Antonio Rodriguez Yuste.

Dès le premier jour, le comédien Anthony Guyon a proposé une acculturation à tous les participants, avec des règles très simples : pour les entendants, pas le droit de parler, et pour les sourds, pas le droit d’utiliser la langue des signes. Tout le monde a participé et joué à des jeux, le mime était roi !

Il y a eu ensuite des ateliers techniques, pour répondre aux nombreuses questions qui ont émergé : faut-il faire un dessin animé en 2D ? En 3D ? Faut-il casser le signe ou au contraire lui rester fidèle ? Faut-il impliquer les enfants dans la fabrication du film ? Enfin, cette résidence a également permis que toute l’équipe accroche au projet et se fédère.

L’attente des petites filles sourdes était simple : pouvoir regarder et comprendre, en autonomie, un dessin animé sans avoir leurs parents à côté d’elles. Les sous-titres vont trop vite en général, par rapport à leur vitesse de lecture. Il n’y a pratiquement pas d’offre de programme pour enfant sourd en France (il y avait bien une version des Barbapapa, qui étaient sous titrés par une dame sur le côté mais depuis il existe plein d’autre dessins animés et les enfants sourds n’y ont pas accès).

Ci-dessous, la vidéo sur la résidence préparatoire des Fées spéciales avec des enfants et un comédien sourds.

Prochaine étape ? La recherche d’un ou de plusieurs diffuseurs passer à l’écriture et la production de la série.

Si vous aussi, comme moi, vous avez un coût de cœur pour cette future série, n’hésitez pas à consulter le site des fées sur ce projet. Et vous pouvez compter sur LOKKO pour vous tenir informé sur la suite du projet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *