La Halle aux colonnes : un éphémère temple de la viande

LOKKO démarre une série sur le patrimoine montpelliérain en collaboration avec le passionnant groupe de Montpellier passé qui met en commun des trésors de mémoire populaire. Vos commentaires sont bienvenus pour compléter cette chaîne du gai savoir montpelliérain ! 

C’est un bâtiment peu connu, qui se situait sur l’actuelle place Jean Jaurès, et a seulement existé au 19ème siècle. Halle réservée à la viande, elle était insalubre et puait. A ne pas confondre avec les Halles Castellane, à quelques mètres.

Cet endroit de Montpellier est une véritable Agora. Les Montpelliérains y discutent durant des heures sur les vestiges d’une ancienne église [Notre-Dame-des Tables]. Toutes les rues y convergent. C’est dans ce carrefour urbain que s’est construit au début du siècle un impressionnant supermarché de la viande.
C’est l’architecte montpelliérain Jacques Donnat qui conçoit cet étrange bâtiment, fier de sa kitschissime galerie de colonnes et de ses chapiteaux ornés de couronnes de feuilles de lierre, censés rappeler l’expédition d’Egypte…

La Halle aux colonnes est inaugurée en 1807 sous le Premier Empire par le grand Jean-Jacques-Régis Cambacérès : l’une des plus illustres créatures données par la ville. Numéro 2 de Napoléon, il est le père du Code civil.

Une halle aux fortes odeurs !

Mais la structure a des contrefaçons, elle est vite insalubre. Des odeurs atroces s’en dégagent. Les voisins pétitionnent contre cette « montagne de pierres du plus mauvais goût, de véritable nid de rats et d’insectes ». Outre ces problèmes d’insalubrité, la présence de « la Madone des halles » (une statue de la Vierge éclairée jour et nuit par un cierge) met les nerfs à vif. Laïcs et croyants s’écharpent dans ce temple de la viande.

L’éphémère Halle aux colonnes sera détruite en 1912.

Photos et sources : Montpellier passé/Archives personnelles/Archives municipales/Médiathèque centrale de Montpellier.

Sur Facebook : Montpellier passé .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *