Elyazid Benferhat : « Je veux juste qu’on vive en paix »

Print Friendly, PDF & Email

Rencontre avec Elyazid Benferhat, à l’initiative du rassemblement de Musulmans le 29 octobre après l’attentat de Nice pour protéger la cathédrale de Lodève. Un geste fort qui a fait le tour du monde.

 

 

L’image a fait le tour de la toile, des médias : des musulmans réunis sur le parvis d’une cathédrale, venus protéger des chrétiens. Nous sommes le 29 octobre 2020, quelques heures après les attentats de Nice, quelques jours après la décapitation de Samuel Paty.

A l’initiative de ce rassemblement : Elyazid Benferhat, 36 ans, un des piliers de l’équipe de foot locale, éducateur sportif, joueur d’échec, manager dans une station Total, impliqué dans la vie de sa cité, papa, sympa. A Lodève (Hérault) où se déroule cette histoire vit une importante communauté musulmane. Deux heures lui suffisent pour réunir 50 personnes devant la Cathédrale.

« Je voulais agir et réveiller les esprits. J’ai partagé ces images avec mes amis sur Facebook. Et puis j’ai vu 20, 100, 1000 partages. Les médias ont commencé à m’appeler. Ca n’arrêtait pas. AIP, ABC news, the Guardian, The Independant, Indian Muslim, CNN Turquie, la plupart des journaux français sont venus, toutes les radios ». Jack Lang l’a remercié, Jacques Attali, Eric Naulleau, Kev Adams ont salué son geste.

Très rapidement, son message , « rédigé la boule au ventre après ces terribles évènements », devient viral. Sur Facebook, il dépasse déjà les 500 000 vues.

Nous avons voulu lui donner la parole plus longuement à celui qui se prêt à mouiller le maillot pour « l’unité nationale », « pour qu’on puisse vivre en paix », « pour éduquer », « pour ne pas laisser la peur gagner la partie ».

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Elyazid Benferhat : « Je veux juste qu’on vive en paix »”

  • Avatar
    • Charvet Nadya
Lokko

GRATUIT
VOIR