ORLAN : « Avec ma notoriété, si j’étais un homme, j’aurais beaucoup de zéros en plus ! »

Suite à son passage par les jeudis du MO.CO, j’ai rencontré l’artiste mondialement reconnue, ORLAN, dans son atelier parisien du 11ème arrondissement. Nous avons parlé de sa vie, de son œuvre sur un phallus en réponse à l’Origine du monde de Courbet ou de celui de Poutine et l’Origine de la guerre, du « Slow de l’artiste » qu’elle promeut pour rapprocher les corps après le Covid, de sa chirurgie esthétique « pour s’enlaidir ». Elle m’a lu son manifeste de l’Art charnel et expliqué comment elle a tenté d’être pionnière toute sa vie, bravant les difficultés d’être une artiste femme et radicale, de la violente misogynie du monde de l’art, de son « corps qui pense », de sa « pétition contre la mort », du robot qui lui ressemble, des NFT…

Manifeste ORLAN. Corps et sculptures, jusqu’au 28 août 2022, aux Abattoirs deToulouse ; à partir du 17 mai au musée Picasso à Paris : « Les femmes qui pleurent sont en colère », enfin à partir du 4 juillet, une exposition aux Rencontres de la photographie à Arles.

Réalisation et animation : Clara Mure

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x