Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Festival Arabesques 2021 : la voix des femmes

Le festival montpelliérain attire une diversité dans son public qu’on ne voit guère ailleurs. “Plateforme des arts du monde arabe en Europe”, Arabesques présente sa 16ème édition du 7 au 19 septembre. Avec de belles voix de femmes : Amel Brahim-Djelloul, Emel Mathlouthi (photo), Oum, Souad Massi, Natacha Atlas et et Layla Darwiche. Notre sélection. 

C’est désormais un grand rendez-vous de l’automne musical à Montpellier. Déplacé de mai à septembre, Arabesques avait été présenté dans une formule très contrainte (avec des jauges réduites] en 2020. L’édition 2021 renoue avec sa générosité habituelle. Son intérêt est double : faire venir un public très différent des publics habituels de la culture et montrer les mariages fertiles entre la grande tradition , encore très vivante, et les artistes de la nouvelle scène arabe.

Amel Brahim-Djelloul, la Kabylie lyrique
Comme toujours, le festival ouvre à l’Opéra Berlioz avec la soprano algérienne qui interprète le répertoire kabyle sur le mode lyrique, notamment les chansons d’Idir et aussi de Djamal Allam, de Djurdjura ou de Taos Amrouche.

Mardi 7 & Mercredi 8 Septembre à 20h, Opéra Comédie.

Hervé Koubi & Natacha Atlas sur les traces d’Homère


L’envoûtante Natacha Atlas, grand nom de la chanson arabe, dans l’univers virtuose et onirique du ballet blanc pour 14 personnes du chorégraphe Hervé Koubi sur le thème de l’Odyssée.

Jeudi 9 Septembre à 21h00, Amphi d’O au Domaine d’O à Montpellier.

Emel Mathlouthi + Oum : deux divas le même soir

Deux artistes de premier plan sur la même affiche. Confinée à Tunis dans sa maison d’enfance, l’artiste emblématique de la Révolution de jasmin (photo de UNE) a enregistré une “musique simple, directe et venant du coeur, loin du luxe des studios et du matériel technique” qui a donné un magnifique album : « The Tunis Diairies » avec des reprises acoustiques de ses anciens titres mais aussi de David Bowie, Nirvana, Black Sabbath ou encore Leonard Cohen.
Elle partage l’affiche avec OUM (ci-dessus), audacieuse autrice-compositrice-interprète marocaine qui mêle dans ses chansons, les influences hassani, jazz, gospel, soul, afrobeat et musique soufie.

Vendredi 10 Septembre à 21h00 à l’Amphi D’O au Domaine D’O.

Un Bal Raï pour le jeune public

Composé de Adil Smaali, Stéphane Puech et Rabie Houti, le Bal Raï montpelliérain propose un concert pour le jeune public à partir de 6 ans sur les grands morceaux de musique populaires du Maghreb comme le raï mais aussi le chaâbi et les musiques arabo-andalouses.

Samedi 11 Septembre à 17h, Théâtre JCC au Domaine d’O.

Orange Blossom et Les machines de Nantes

Orange Blossom, le groupe français basé à Nantes, entre électro et world music d’influence arabe a conçu un show qui s’annonce étonnant avec François Delarozière, le créateur des iconiques machines de l’île à Nantes : “les cinq musiciens sur scène, sont entourés de deux bras robots capables de se déployer sur sept mètres de haut, d’accomplir une rotation de 180 degrés, de caresser le premier rang du public, ou encore d’envelopper la chanteuse égyptienne Hend Ahmed“.

Samedi 11 Septembre à 21h00, Amphi d’O au domaine d’O.

Dans la famille Darwiche, la fille

D’origine libanaise, Layla Darwiche marche sur les traces de son père, le fameux conteur, Jihad Darwiche, avec un travail particulier sur les contes de femmes.

Samedi 11 et Dimanche 12 Septembre à 15h30 sous chapiteau au Domaine d’O à Montpellier.

Le Groupe Acrobatique de Tanger : le roi du cirque

Quatorze femmes et hommes, acrobates, danseurs, footfreestyleurs, breakeurs accompagnés au platine par un Dj marocain : à un rythme endiablé, le bigarré Groupe Acrobatique de Tanger, grand rénovateur du genre, est très attendu au Domaine d’O. L’univers visuel de la mythique troupe marocaine, chorégraphiée par Maroussia Diaz Verbèke, est assuré par l’un des artistes marocains les plus illustres dans le monde : le photographe Hassan Hajjaj.

Jeudi 16 Septembre à 21h00 à l’Amphi d’O au Domaine d’O.

L’icône Souad Massi

L’une des grandes voix d’Afrique du du Nord, “Tracy Chapman du Maghreb” : Souad Massi est une icône des musiques du monde et l’égérie des mouvements contestataires notamment du soulèvement du Hirak. Son folk algérois est unique, bercé par la chanson populaire (le châabi), la poésie d’Aït Menguelet, figure de la Kabylie, autant que des répertoires de la world music, du reggae, ou du fado portugais.

Samedi 18 Septembre à 21h, à l’Amphi d’O au Domaine d’O à Montpellier.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x