Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Sommet Afrique France : globespeaker.com propose des cours gratuits de langues africaines

Fondatrice des cours de chinois en ligne “Les petits Mandarins”, Vigdis Herrera a lancé des cours gratuits de Wolof, Amharique, Swahili, Lingala et Zoulou, dans le cadre du sommet Afrique France du 8 octobre.

Comment dit-on “merci” en Wolof ? Jërëfëf. Le chiffre 1 ? Benn. Sur le site globespeaker.com, une fois le terme lu, on clique sur son illustration sonore. La leçon offre 6 séquences thématiques : sur les salutations, les phrases de base, les nombres, la nourriture, les expressions et les proverbes. En tout une cinquantaine de mots peuvent être appris pour chaque langue.

Ancienne professeure de chinois, Vigdis Herrera est l’initiatrice, avec Julien Herrera, d’un site devenu une référence : Les Petits Mandarins. Du e-learning sur mesure pour apprendre de manière ludique le chinois qui lui vaut d’être sollicitée par les grands éditeurs français notamment Hachette et Eyrolles. Active au sein de la Ed Tech Occitanie qui regroupe les grands opérateurs de la formation à distance, elle est “passionnée par les langues pour tout ce qu’elles transmettent de lien et de culture, tout ce qu’elles racontent d’un pays et de sa pensée” (ici, en photo dans le coworking de LOKKO).

Un constat s’est imposé : “il existe peu d’apprentissage à distance des langues africaines et peu de ressources en livres comme base de travail. On trouve une seule méthode Assimil sur les langues africaines, sur le Wolof“. Sur la lancée des Petits Mandarins, qui ont déjà diversifié leur catalogue avec l’anglais, le français et le russe (bientôt l’arabe et espagnol), elle a imaginé un nouveau service pour 5 langues africaines parmi les 200 recensées : le Wolof, la fameuse langue sénégalaise, l’Amharique, langue majoritaire des éthiopiens, le Swahili, langue nationale en Tanzanie, au Kenya et en République Démocratique du Congo, le Lingala, une langue bantoue parlée en République démocratique du Congo et en Angola, enfin le Zoulou d’Afrique du Sud.

100 inscrits en quelques jours

Une aide à l’innovation de la métropole a été mobilisée pour mettre au point ce nouvel apprentissage. Des Africains qui suivent la méthode de Vigdis Herrera ont été sollicités pour enregistrer les voix. “Ils ont été principalement issus de notre communauté nationale d’adhérents, hélas pas des associations montpelliéraines que nous n’avons pas réussi à mobiliser“, regrette-t-elle. Ces cours ont un vrai succès : une centaine de personnes se sont inscrites en quelques jours.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x