Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

LA PLAY LIST LOKKO : les artistes montpelliérain.e.s à écouter cet été

Carbonne et son tube de l’été “Imagine”, Rinôçérôse, pionnier de la french touch qui revient avec du lourd, Paul Roux, le DJ montpelliérain qui monte, le rappeur sétois Petitcopek, la grande plume du rap Sameer Ahmad, la délicate Sarah Amiel, la pin-up Rose Betty : nos coups de cœur 2024 parmi les artistes montpelliérains à ajouter dans votre play list cet été. 

Carbonne : le tube de l’été

Elle m’dit Imagine Madère sous les parasols / Mais là j’m’imagine la perdre, j’deviens parano“. Inconnu du grand public il y a quelques semaines, le nom de Carbonne, 27 ans, est sur toutes les lèvres depuis la sortie de son tube “Imagine”. Originaire de Montpellier, ce fan de Diam’s a commencé à écrire ses premiers textes à  13 ans. Sa carrière a pris un tournant en 2019 avec son passage dans l’émission Planet Rap de DjaDja & Dinaz sur Skyrock. Deux ans plus tard, en 2021, il sort son premier EP, “Aux aurores”. Carbonne a fait les premières parties de grands noms du rap comme Youssoupha, Lorenzo ou encore Dosseh. Dès sa sortie, en mai dernier, son hispanisant “Imagine” s’est hissé à la première place des musiques les plus écoutées sur Spotify en France. “Trois heures du mat j’pense à toi solo dans la ciudad” : il vient tout juste de sortir un EP de 6 titres, dans la même veine espagnole : “Par nous-mêmes” où l’on retrouve le tube “Imagine”. Il est le 20 juillet aux arènes de Nîmes en première partie de Bigflo et Oli. Et annoncé le 18 décembre 2024 au Rockstore.

Rinôçérôse : retour gagnant

Nouveau single “AWAKE” pour “rinôçérôse”. Le groupe montpelliérain aux guitares toniques, emblématique de la French touch depuis 40 ans, est toujours à la pointe. Il donne à écouter un nouveau single avant la sortie à l’automne de son nouvel album “Psychôanalysis”. Avec la participation du chanteur Benjamin Diamond, la voix de “Music Sounds Better With You” du groupe Stardust. Ici, le clip en collaboration avec l’équipe d’objectif 3D, qui a imaginé et construit de toutes pièces une “ville rinôçérôse” en s’inspirant des techniques de développement des jeux vidéo.

Paul Roux, le DJ montpelliérain qui monte

Il en a fait l’annonce depuis le Mas des Claparèdes de son père, Frédéric Roux, ancien publicitaire montpelliérain : le DJ et producteur montpelliérain sort deux singles, “baby Baby” et “Hold On”. Solaire et rapide autant que mélancolique, “Hold On” coche toutes les cases pour un hymne d’été parfait. Le morceau “a toutes les indications d’un véritable classique culte en devenir“, selon la presse spécialisée.

Le rap du Sud de Petitcopek

T’es pas la première à me plaire / T’es pas la première que j’aime / T’es pas la première à me faire courir“. Guitare, trompette et contrebasse : avec “Côté Passager”, son dernier EP, le rappeur sétois Lorenzo Cianni alias Petitcopek opère un surprenante mutation vers la bossa nova mélangeant rap, chanson française et musiques sud-américaines au service d’un rap social qui se colle au réel “J’peux pas payer“. Mais un rap toujours fleur bleue côté sentiments (“Quand tu souris, t’es very cute“). La sortie fêtée en mai à la Guinguette de la Plagette à Sète a confirmé l’évidence d’un virage réussi.

Frank Rabeyrolles : une mélancolie de rêve

Sophistication et spleen, pop, trip hop et électro : Frank Rabeyrolles est un musicien passionnant et prolixe. Il a sorti un disque, “Minor Blue”, il y a quelques mois, qu’on écoute en boucle à LOKKO (attention, pas quand le moral est bas et plutôt à l’heure de la sieste qu’en pleine nuit) qui enchaîne les joyaux. Si vous ne connaissez pas le montpelliérain, qui a fait la première partie de Belle and Sebastian à Paloma à Nîmes en juin, c’est le moment.

La délicate Sarah Amiel

La chanson française comme on l’aime. La douce Sarah Amiel nous avait régalés pendant le Covid avec ses pastilles vidéos intimistes sur les réseaux sociaux. Son nouvel EP Par le hubot, réalisé dans le studio Briat au pied du Pic-Saint-Loup, est sorti en mars et propose quelques perles comme  “J’voudrais qu’tu veux” où les affres amoureuses sont décrites avec une douce ironie ou encore “La buée sur le carreau”. Elle s’y accompagne avec ses deux inséparables : guitare et violoncelle. 10 titres en français qu’on trouve particulièrement classieux.

Rose Betty : le virage soul 

La joie en tant que puissance de vie nous emmène dans des endroits où la tristesse ne nous mènerait jamais” (Deleuze). C’est ce que nous inspire Rose Betty, la joyeuse pin-up du jazz local. Avec son sextet Rose Betty Klub qui vient de fêter ses 10 ans, elle a sorti son nouveau disque “Voodoo Workin” dans l’attente d’un nouvel album “MOJO GIRL”, en 2025. Avec clairement un virage soul. Contrebasse et piano ont laissé place à la basse électrique, et l’orgue + une nouvelle choriste. La formation est en concert le 20 juillet au Festival L’herbe Folle à Saussan. On ne s’en lasse pas.

Sameer Ahmad : une révélation

On s’en veut d’avoir découvert tardivement ce discret artiste montpelliérain, d’origine irakienne. Venu au rap sur le tard –“J’garde en tête que je rappe dans la quarantaine / On rendra l’antenne quand on sera centenaire.”- cet ancien instit s’est fait une place de choix sur la scène française où ses fulgurances littéraires font mouche. Le très beau “La vie est bien faite” rend hommage au cinéma et en particulier au western. A quand un vrai grand concert à Montpellier ?

L’afro-pop de Loïs Hammel

Chanteur, rappeur et compositeur né à Montpellier aux origines haïtiennes, Loïs Hammel a grandi bercé par des musiques caribéennes, ouest-africaines et latino-américaines. Après 3 singles produits cette année, il vient de sortir son EP “Solstice d’été”. Son sentimentalisme bondissant dans “Shy” avait sa place dans cette sélection en mode tubes de l’été.

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Articles les plus lus

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x