L’ovni Maxenss et sa pop à l’eau de rose

Chargement de la carte…

Date/heure
Date(s) - 06/03/2020
19 h 30 min

Emplacement
Rockstore

Catégories


Le nîmois Maxenss qui a d’abord connu le succès sur Youtube avant d’imposer sa pop mélancolique partage l’affiche au Rockstore avec un autre enfant terrible Fils Cara.

MAXENSS

Maxence Lapérouse, dit Maxenss, né le 2 mars 1995 à Nîmes en France, est un auteur-compositeur-interprète et vidéaste web. Il s’est fait connaître par des reprises et des chansons originales humoristiques publiées sur YouTube.

C’est en septembre 2016 que sa chaîne explose, grâce à la « Chanson de la démonétisation », qui compte aujourd’hui plus de 13 millions de vues. Cette vidéo fait suite à la décision de Youtube de mettre fin à la monétisation des contenus à caractère grossier : en s’emparant de cette actualité, Maxenss propose un morceau uniquement composé d’insultes, des plus banales aux plus loufoques. En parvenant à allier un humour déjanté, un style visuel léché et une production impeccable, il pose alors les bases du style qu’on lui connaît aujourd’hui.

Fort de ce succès, Maxenss brouille à nouveau les pistes en écrivant ses premières chansons en français teintées d’une douce mélancolie, toujours un peu folle et toujours colorée. Il fait également ses premières apparitions à la télévision, dans l’émission Crac Crac, sur Canal+, où il assure la partie musicale, ou encore dans « La France a un incroyable talent », qu’il marque de sa prestation d’acteur délicieusement lunaire.

Il a également participé à un EP enregistré avec le groupe de rap nîmois VSO, qui a donné lieu à une tournée d’un an et demi, le « Southcoaster Tour ». Maxenss est sur tous les fronts et a à son actif un grand nombre de projets, tous plus variés les uns que les autres.

La candeur des mots effleure l’austérité des propos. Qu’on se laisse influencer par sa dérision joyeuse ou ses approches agressives, Maxenss, sur scène comme à l’image, aborde la mélancolie et nous laisse imaginer d’elle qu’elle est la racine de son monde. Un monde à fleur de peau, peu tranquille, qui viendra donner à sa pop décomplexée un parfum de rose enivrant.

FILS CARA

Fils Cara n’est rien d’autre que l’enfant de sa mère. Fils Cara c’est la masse aux diamants. Mi-brut, mi-écrit, la sub pop du môme exigeant tisse la langue et les chaleurs électriques de la trap et du rock. Sortie prochaine d’un EP chez le label Microqlima.

Tarif: 21,80€

www.rockstore.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *