Collectif Égérie : shooting pour femme sûre

Collectif Égérie

Le jeune collectif Égérie, fondé à Baillargues par Christophe Serra, photographe, et Véronica Liccardi, coiffeuse, nous propose une vidéo et en backstage, les photos d’un shooting réalisé au grand Hôtel du Midi à Montpellier.

L’idée de ce shooting a commencé avec Noa Bolle, notre modèle féminin. En novembre 2017, le Collectif Égérie existait seulement depuis quelques mois et nous voulions la photographier lors d’un projet plus important que d’habitude. Sa personnalité est à l’origine de l’ambiance générale qui se dégage des photos et vidéos : Noa Bolle est une femme sûre d’elle, élégante et extravertie à la fois, qui sait jouer la carte de la provocation. Il nous fallait la mettre en scène avec toute l’intensité que son caractère avait à nous offrir.
Nous recherchions des modèles masculins comme partenaires pour Noa et nous avions rapidement fait le constat qu’aucun n’avait une personnalité aussi prononcée. Nous venions de déterminer le sujet de ce shooting et nous avons commencé à élaborer le brief créatif.

J’avais écrit à l’époque à l’équipe sur les réseaux sociaux : « Noa fréquente l’établissement 4 étoiles, c’est une femme élégante et inaccessible. Ses attitudes : sûre d’elle, sensuelle, discrète ou au contraire très excentrique. Les hommes la regardent, de loin, car ils ne sont pas à la hauteur. Malgré leur classe, ils ne peuvent pas convenir. Ils la convoitent à distance. Nous souhaitons traiter ce shooting un peu à la manière d’une publicité pour parfum. »

L’idée de jouer

sur la provocation fut compliquée car nous ne voulions pas aller dans la vulgarité facile, et rester très mode dans le traitement. Nous avions regardé des publicités de parfum et des photos de magazines réalisées dans de luxueux hôtels. La préparation d’un tel shooting est en réalité plus longue que le shooting lui-même. Ce que nous avons réussi, c’est de montrer que les hommes peuvent être dépassés par les femmes. C’est un réel sujet d’actualité, même si ce n’était pas le but initial.

Nous voulions ancrer

ce shooting dans Montpellier et travailler en partenariat avec des créateurs locaux. Nous avons fait appel à l’hôtel du Grand Midi,

place de la Comédie, aux robes de Caroline Bouvier, aux bijoux du joaillier Franck Deseuste, et aux lunettes de La lunetterie de l’écusson.

Le jour J

Nous avons donné rendez-vous aux modèles à sept heures du matin à l’hôtel. Après un café et le rappel du brief créatif a débuté la séance de maquillage et de coiffure. Le shooting a été divisé en deux équipes, l’équipe vidéo et l’équipe photo, qui ont alterné les prises de vue avec les différents modèles tout au long de la journée. A ce moment, les heures défilent et chaque prise de vue demande une concentration importante. C’est une organisation millimétrée pour savoir qui fait quoi, qui est habillé comment, qui doit être maquillé et coiffé. L’équipe et les partenaires ont un retour sur moniteur de tout ce qui est shooté et peuvent donc procéder aux ajustements en direct. Sur toute la journée, nous avons capturé 920 photos au total pour n’en sélectionner au final qu’une vingtaine.

Christophe Serra, Véronica Liccardi

Découvrir le Collectif Égérie