Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

La playlist LOKKO avec Mickey 3D, Konji Kondo et Scarlett Johansson

Une fois par mois, une LOKKA ou un LOKKO partage sa playlist Spotify. Une sélection musicale éclectique, mêlant les nouveautés à des classiques intemporels et des morceaux fétiches. Ce mois-ci, Adrien Reyne.

MICKEY 3D, La mort du peuple. Les années 2000 c’est les années Mickey 3D en France. Un groupe de Saint Etienne qui enchaîne les tubes (Tu vas pas mourir de rire et Matador), ils écrivent et composent pour tout le gratin de la scène musicale française (Indochine : J’ai demandé à la lune). Et puis en 2005 sort cet album Matador avec des titres mélancoliques et dansants. La Mort du peuple joue sur les deux tableaux et c’est remarquable.

KONJI KONDO. Dire dire docks-Super Mario 64. Tous les gosses ayant grandi dans les années 90 vous diront la même chose : Super Mario 64 quelle claque !. Le jeu vidéo venait de prendre un tournant avec ce titre sorti en 1996 : la 3D avait enfin sa référence. Le jeu est devenu aussi culte pour sa bande-son. Dire dire docks est un titre qui nous plonge dans un bain de bonheur vidéoludique. Konji Kondo était le compositeur officiel de Nintendo. il est aujourd’hui aussi légendaire que Miyamoto.

DRUG STORE REMEOS. What’s on your Mind. Trio britannique formé en 2018 à la fin d’étude universitaire, le groupe nous propose un univers solide et influencé par la trip pop des années 90. On pense à Portishead. Ce morceau est d’une rare simplicité et d’une efficacité redoutable. L’ambiance, les textes et les clips les ancrent parfaitement dans leur époque. C’est émouvant, parfois drôle, apaisant et légèrement acide. Et la basse est dingue !

DATA ROCK. Fa-Fa-Fa. C’est funk, lunaire, un poil nerveux mais dansant. On est en 2005 dans les années iPods et iTunes et ce titre à été choisi par Apple pour illustrer les publicités iTunes. La firme à la pomme croquée révolutionne le monde de la musique sans demander la permission aux maisons de disques et ce braquage industriel se fait entre autre avec l’humour de la chanson Fa-fa-fa.

DREAM WIFE, Hasta la vista. Dreamwife, c’est un groupe de rock entièrement féminin et londonien. Une énergie fracassante entre la musique indie rock et le bon post-punk qui tâche. Parmi leurs titres se trouve cette pépite plus planante : Hasta la vista. Une chanson sur comment se dire au revoir, forcément touchant.

CHUMBAWAMBA, Tubthumping. Le morceau est sorti en 1997, tous les amoureux du foot et du jeu vidéo s’en souviennent car c’était le titre officiel du jeu de la coupe du monde 1998. Les membres viennent de Burnley en Angleterre. Ce sont des anars qui ont compilé des disques différents mais toujours avec une liberté punk qu’on leur appréciait. En 1997 sort cet album avec le titre Tubthumping, pour la maison de disques EMI. Les critiques ne tarderont pas à leur reprocher un disque industriel et complaisant pour ecoller à la ligne éditoriale d’EMI. Pourtant presque 30 ans après, ce morceau reste en mémoire. Il incarne les années 90.

THE TING TINGS, That’s not my name. En 2007 les David Guetta, Bob Sinclar et autre Martin Solveig ont des moyens de dingues pour produire de la musique. Arrive un duo anglais qu’on n’avait pas vu venir : The Ting Tings. Leur album sonne comme la gloire du do it yourself ; produit seulement à deux avec peu de moyen. Le son qu’ils ont trouvé est d’une fraîcheur envoûtante.

ANDY SHAUF, Wasted on you. Canadien, compositeur, auteur, pianiste, guitariste et clarinettiste, Andy Shauf est multiple. La puissance de ses textes et la ballade de ses guitares font des disques uniques dont l’univers personnel nous foudroie. Wasted Time est une conversation imaginée entre dieu et son fils Jésus. Intriguant.

BRIGITTE FONTAINE (et Areski), C’est normal. On connaît Brigitte Fontaine pour ses passages remarqués chez Ardisson, Fogiel ou Ruquier, des séquences hors du temps qui ont fait le bonheur des zappings. Pourtant Brigitte Fontaine reste l’une des artistes française les plus libres et punk. Ses chansons sont toujours inattendues mais efficaces. Ce duo avec Areski, son compagnon dans la vie, est à l’image du talent de cette indomptable artiste.

SCARLETT JOHANSSON et PETE YORN, Relator. En 2009, Scarlett Johansson est l’actrice que tout Hollywood veut. Elle a fait le bonheur d’un certain Woody Allen avec 3 films très remarqués. Scarlett surprend son monde en sortant un album avec Pete Yorn. On retient particulièrement un titre : Relator. Un duo remarquable pensé à l’image de Gainsbourg/ Bardot, rien que ça…

Retrouvez la playlist sur Spotify LOKKO !

Print Friendly, PDF & Email
S’abonner
Notification pour
guest

2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Demidjuk Stanislav
6 mois il y a

Great stuff ! especially The Ting Tings. Relator est basé (piqué) d’un vieux tube que j’espère qu’ils déclaré sur le pochette ( s’il aura une ! )
PS: mon nouvelle adresse mail est : standemid10@gmail.com

Valérie Hernandez
Administrateur
6 mois il y a
Répondre à  Demidjuk Stanislav

Heureux que ça vous ait plu Stan !

Articles les plus lus

2
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x