Anne Pauly, lauréate du Prix du Livre Inter 2020

La 46e édition du Prix du Livre Inter, présidée par le critique littéraire et chroniqueur Philippe Lançon, a consacré ce lundi 8 juin, le premier roman d’Anne Pauly Avant que j’oublie, publié chez Verdier, éditeur audois.

 

C’est par visioconférence que les vingt-quatre jurés d’auditeurs-lecteurs, ont défendu une dizaine d’œuvres telles que Vie de Gérard Fulmard de Jean Echenoz (Minuit), Le ghetto intérieur de Santiago Amigorena (P.O.L) ou encore Love me tender de Constance Debré (Flammarion), sélectionnés par des critiques littéraires de presse écrite ou de la radio. Dix-sept voix se sont finalement exprimées en faveur du texte de la primo-romancière, ancienne secrétaire de rédaction du GQ Magazine. Également retenu dans les listes du prix Goncourt et du prix Femina, le livre est publié par les Éditions Verdier, installées dans l’Aude.

Il lui a fallu quatre ans pour accoucher de cette œuvre sur le deuil son père. Elle y décrit la figure paternelle indécise, tantôt « gros déglingo » violent et alcoolique, tantôt aimant et fragile ainsi que les sentiments ambivalents qu’il engendre.

Sollicitée il y a quelques jours, l’autrice a rédigé un texte à propos de son travail, à retrouver ici

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *