Street-art et vin, l’heureuse alliance

Les Vignerons du Pays d’Ensérune ont fait appel à LineUP, l’association montpelliéraine de street-art pour la réalisation de 5 fresques sur 5 cuves de la cave coopérative de Nissan-Lez-Ensérune, village de 4000 habitants, près de Béziers.

 

 

Depuis l’aménagement d’un nouveau caveau, ces cuves rouillées faisaient tache dans le paysage. S’inspirant de ce qui s’est déjà fait à Saint-Chinian, ou encore à Puilacher, la coopérative a fait appel à l’association montpelliéraine Line Up qui est un opérateur de référence dans le street-art. Le résultat est bluffant et devrait attirer les touristes autant que le fameux Oppidum ! C’est d’ailleurs le but de l’opération qui s’inscrit dans le développement oenotouristique du département de l’Hérault.

D’abord nettoyées par des techniciens, les 5 vieilles cuves, qui mesurent 9 mètres de hauteur et 13 mètres de diamètre, ont été investies du 22 au 28 juin par les artistes séléctionnées en accord avec les vignerons : Adec, Arkane, Asto, Noon et Polar. Leurs explications ci-dessous (source LineUp).

ARKANE 

« Je développe un univers sombre et poétique dans lequel évoluent des personnages figés hors temps. Des cadrages serrés et des scènes anecdotiques souvent silencieuses viennent valoriser cette recherche de la scène de genre la plus pure où tout n’est que suggestion ; une peinture subversive, vulnérable et douce. »

NOON

« Pour ce projet je suis restée fidèle à mon graphisme et mes couleurs. J’ai choisi de mixer quelques éléments végétaux avec une géométrie inspirée de l’Art Nouveau et des Arts Premiers : jouer avec les motifs et la vibration des couleurs. J’ai dû aussi m’adapter à la grande surface de la cuve et donc traiter les détails et les motifs d’une autre manière. Les couleurs ont une place très importante dans mes peintures, je vais m’amuser à les faire vibrer, jouer avec le ciel bleu et placer des touches d’or pour rappeler la lumière, le soleil de cette région. »

POLAR

« La cuve en soi n’étant pas un élément initialement prévu pour servir de support artistique j’ai voulu y apporter par le mouvement ce brin de joie et de gaieté, à mon sens nécessaire au quotidien. Pensant l’évolution de la fresque au fil de l’année, j’ai voulu utiliser un code couleur qui par temps froid, puisse apporter de la chaleur au lieu, et lors de périodes plus estivales donne l’impression d’être en vacances. Très attaché à la côte méditerranéenne, je considère la couleur bleue comme un lien direct avec celle-ci. Apaisant, tantôt froid tantôt scintillant, le bleu m’accompagne en effet dans grand nombre de mes œuvres. J’ai, lors de la conception de ce projet, désiré m’attarder sur le cadre du lieu qui m’a amené à introduire dans l’esquisse de la végétation, afin que celle-ci reprenne en quelque sorte ses droits sur le béton. »

ADEC

« L’idée d’un renard est d’abord venue de la couleur, de la rouille présente sur les cuves. C’est aussi un animal qui représente bien la région, les vignes et la nature. Ce renard sera « habité », des hommes, des vignes, un village perché sur son dos, avec une illustration du travail dans les vignes. L’animal fera aussi le lien avec l’exposition qui sera présentée à la cave, des dessins et peintures d’animaux habités. »

ASTO 

« Pour cette fresque j’ai voulu créer un relief en utilisant trois couleurs : deux tons de bleu et un jaune pâle. Bien qu’il s’agisse d’aplats, les lignes jaunes en premier plan donnent une impression de profondeur grâce au contraste qu’elles forment avec les lignes bleues.
En s’y penchant de plus près, ces lignes infinies renferment les lettres qui composent mon nom : ASTO« .

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lokko

GRATUIT
VOIR